Politique

António Guterres nomme un général nigérian à la tête de la Force intérimaire des Nations Unies pour Abyei

António Guterres nomme un général nigérian à la tête de la Force intérimaire des Nations Unies pour Abyei

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a annoncé mercredi la nomination du général de division nigérian Benjamin Olufimi Soyer au poste de commandant de la Force intérimaire des Nations unies à Abyei (UNICEF), un communiqué des Nations Unies a déclaré que le général de division Soyer remplace le général de division éthiopien Kefalio Amede Tesema, à qui le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé sa gratitude pour son dévouement, ses excellents services et son leadership efficace lors de sa nomination à l’UNICEF.
Le général de division Sawyer a plus de 34 ans d’expérience militaire dans l’armée nigériane, occupant notamment, depuis 2021, le poste de directeur du Bureau d’information militaire des Forces de défense nigérianes, avant cela, il a été commandant du Collège militaire de l’État de Bauchi, dans le nord-est du Nigéria, de 2020 à 2021, auparavant, il a été commandant d’unité à deux reprises dans le nord-est du Nigéria et commandant d’unité de la Mission des Nations Unies au Libéria de 2009 à 2010, le général de division nigérian a également été directeur de la planification au quartier général de l’armée nigériane entre 2019 et 2020, et directeur adjoint du développement de la doctrine de combat de 2017 à 2018.
Il convient de noter que le général de division Sawyer est titulaire de deux diplômes de licence en sciences politiques de l’Université Ahmadu Bello à Zaria, au Nigeria, et d’une maîtrise en études militaires et stratégiques de l’Université de Madras en Inde, la Force de sécurité intérimaire des Nations Unies pour Abyei (UNISFA) est une mission de maintien de la paix des Nations Unies dans la ville contestée d’Abyei entre la République du Soudan et le Soudan du Sud. La force a été approuvée le 27 juin 2011 par le Conseil de sécurité des Nations Unies dans la résolution n ° 1990 après le déclenchement du conflit dans le Kordofan du Sud au début de juin 2011.

  Une nouvelle attaque tue deux soldats français de la force Barkhane au Mali
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top