Politique

Ouattara nomme le gouverneur de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest au poste de vice-président

Ouattara nomme le gouverneur de la Banque centrale de l'Afrique de l'Ouest au poste de vice-président

Le président ivoirien Alassane Ouattara Temoko Milliyet Kony a nommé le gouverneur de la Banque centrale ouest-africaine au poste de vice-président dans une éventuelle référence aux plans de succession lors de la prochaine élection présidentielle en 2025, le leader de 80 ans a fait cette annonce lors d’un discours au Parlement, quelques jours après la démission du Premier ministre Patrick Aceh et de son gouvernement. Ouattara a décrit Kony comme un « technocrate distingué » et « un brillant économiste ».

La nomination de Kony au poste de vice-président, poste vacant depuis 2020, peut indiquer que Ouattara le considère comme un possible successeur, le successeur de l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, précédemment choisi, est décédé subitement en juillet 2020, et au lieu de choisir quelqu’un d’autre, Ouattara s’est présenté à la réélection et a remporté un troisième mandat en novembre de la même année, Ouattara a déclaré au Parlement que Kony était le chef désigné de la Banque centrale régionale de la BCEAO, qui émet et gère la monnaie CFA utilisée par huit pays, « C’est un économiste brillant, un homme travailleur et compétent, et il a été impliqué dans la réforme du franc CFA, qui est un processus délicat », a-t-il déclaré, notant que Kony avait également occupé des postes gouvernementaux de haut niveau en Côte d’Ivoire en le passé.

Ouattara est arrivé au pouvoir en 2011 après que les élections de l’année précédente ont déclenché un conflit lorsque le titulaire défait, Laurent Gbagbo, a refusé de démissionner, les groupes d’opposition ont déclaré que Ouattara avait violé la constitution, qui limitait le mandat présidentiel à deux mandats, lorsqu’il s’est présenté à nouveau en 2020. Ouattara a affirmé que l’approbation d’une nouvelle constitution en 2016 lui avait permis de reprendre son mandat.

  Algérie : les généraux préparent le successeur du président Tebboune
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top