Politique

Le Commonwealth évalue à nouveau l’aptitude du Zimbabwe à être réadmis dans le groupe

Le Commonwealth évalue à nouveau l'aptitude du Zimbabwe à être réadmis dans le groupe

 L’équipe du Commonwealth arrivera au Zimbabwe au cours du week-end pour évaluer l’aptitude du pays à être réadmis dans le groupe, la mission d’une semaine, dirigée par le Sous-Secrétaire général Louis Franceschi, évaluera les progrès accomplis dans la mise en œuvre des réformes politiques et économiques. L’équipe du Commonwealth rencontrera des membres du gouvernement et de la société civile et préparera un rapport.

Il s’agit de la troisième visite depuis que le Zimbabwe a demandé sa réadmission en 2018 et fait partie du plan du président Emmerson Mnangagwa de se réengager après des années d’isolement de l’Occident. La visite intervient alors que l’opposition au Zimbabwe affirme qu’il y a une nouvelle répression contre ses partisans, jeudi, le député de l’opposition Godfrey Sithole a été libéré sous caution après cinq mois de prison sans procès pour incitation à la violence. Son collègue, le député Job Sekhala, qui est accusé, reste derrière les barreaux pour des accusations que des groupes de défense des droits ont qualifiées de malveillantes, Harari s’est volontairement retiré en 2003 après avoir été suspendu pour avoir violé les valeurs fondamentales à la suite d’atteintes aux droits humains sous l’ancien dirigeant Robert Mugabe.

Le Commonwealth est une union politique de 56 États membres qui étaient presque tous d’anciens territoires de l’Empire britannique. Les principales institutions de l’organisation sont le Secrétariat du Commonwealth, qui se concentre sur les aspects intergouvernementaux, et la Fondation du Commonwealth, qui se concentre sur les relations non gouvernementales entre les États membres, les États membres n’ont pas d’obligations légales les uns envers les autres, mais sont liés par leur utilisation de la langue anglaise et des liens historiques. Leurs valeurs professées communes de démocratie, de droits de l’homme et d’état de droit sont inscrites dans la Charte du Commonwealth.

  La Mauritanie appelle ses citoyens à rester à l'écart des zones troublées du Mali
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top