Politique

Le chef de l’opposition sénégalaise Ousmane Sonko appelle ses partisans à marcher vers la capitale

Le chef de l'opposition sénégalaise Ousmane Sonko appelle ses partisans à marcher vers la capitale

« Allons tous à Dakar pour affronter Macky Sall… Que tous les jeunes qui croient en notre projet nous rejoignent à Dakar », a déclaré Sonko de la ville méridionale de Ziguinchor, dont il est maire, « Maintenant, nous devons affronter (le président) Macky Sall et nous battre », a déclaré Sonko à une foule de spectateurs dans un discours diffusé en ligne.

La marche proposée pourrait conduire à une plus grande instabilité au Sénégal, où de violentes manifestations ont éclaté depuis que Sonko a été arrêté pour la première fois pour viol présumé en 2021, le procureur général a appelé les juges à condamner Sonko à 10 ans de prison pour viol, ou à cinq ans pour turpitude morale, et à une amende de plus de 3 300 dollars si l’accusation de viol n’est pas retenue, un verdict est attendu le 1er juin, et une telle punition l’empêchera probablement de se présenter aux élections présidentielles de l’année prochaine, l’homme de 48 ans est accusé d’agression sexuelle et d’avoir proféré des menaces de mort contre une femme qui travaillait dans un salon de massage en 2021. Il nie tout acte répréhensible et a boycotté les procédures judiciaires, Sonko est particulièrement populaire auprès des jeunes et affirme que ses problèmes juridiques de longue date sont un stratagème pour l’empêcher de participer au scrutin de février 2024. Il a été condamné à une peine de prison avec sursis dans une affaire de diffamation distincte ce mois-ci, dont il a fait appel. . Les autorités nient que ces cas soient politiquement motivés.

Sall, 61 ans, qui a été élu pour la première fois en 2012, a remporté un deuxième mandat lors de l’élection présidentielle de 2019 au cours de laquelle Sonko a terminé troisième, on craint que Sall ne fasse valoir qu’une réforme constitutionnelle adoptée en 2016 limitant les mandats présidentiels à deux mandats pourrait réinitialiser son mandat présidentiel, lui permettant de se représenter.

  L'Éthiopie déclare qu'elle "ne veut aucun conflit" avec le Soudan et appelle à des négociations
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top