Politique

L’Ouganda envoie plus de troupes pour traquer les rebelles qui ont tué 37 étudiants

L'Ouganda envoie plus de troupes pour traquer les rebelles qui ont tué 37 étudiants

Le président ougandais Yoweri Museveni a ordonné l’envoi de troupes supplémentaires dans l’ouest de l’Ouganda, où des assaillants d’un groupe lié au groupe État islamique ont tué au moins 37 lycéens, Museveni a déclaré que davantage de soldats avaient rejoint la chasse dans la région, qui comprend le mont Rwenzori, où les ADF ont lancé leur insurrection contre Museveni dans les années 1990, « Nous envoyons davantage de forces dans la région au sud du mont Rwenzori… Leur acte terroriste désespéré et lâche ne les sauvera pas », indique un communiqué. Museveni a déclaré que le gouvernement enquêterait également sur l’existence d’échappatoires permettant à l’attaque d’avoir lieu.

Il a ajouté : « L’alarme a-t-elle retenti et qui l’a déclenchée ? Comment les agents de sécurité à proximité ont-ils réagi ? Pourquoi la partie congolaise n’a-t-elle pas eu de renseignements sur ce groupe dissident et ainsi de suite ? Des éléments des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont tué des élèves vendredi soir à l’école secondaire de Luberera à Mbundwe, près de la frontière avec la République démocratique du Congo, l’armée et la police ont déclaré que les assaillants avaient également enlevé six étudiants et se sont enfuis vers le parc national des Virunga de l’autre côté de la frontière. La société privée NTV Uganda a fait 41 morts, tandis que le journal officiel New Vision a déclaré que 39 des morts étaient des étudiants, dont certains ont été tués lorsque les assaillants ont fait exploser une bombe. lors de leur fuite.

L’attaque a suscité une large condamnation internationale, notamment de la part des Nations Unies, de l’Union africaine et de l’Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l’Est, l’armée ougandaise a largement vaincu l’ADF, mais ses restes ont fui vers les vastes jungles de l’est du Congo où ils ont poursuivi leur insurrection depuis, attaquant des cibles civiles et militaires au Congo et en Ouganda.

  Le Congo rétablit la peine de mort après plus de 20 ans
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top