Politique

95% des électeurs ont soutenu les changements constitutionnels en République centrafricaine

95% des électeurs ont soutenu les changements constitutionnels en République centrafricaine

Les autorités électorales de la République centrafricaine ont déclaré que 95% des électeurs ont soutenu les changements constitutionnels qui permettent à un nombre illimité de personnes de se présenter à la présidence, les nouveaux amendements aboliront la limite actuelle de deux mandats, prolongeront le mandat du président de cinq à sept ans et empêcheront les politiciens ayant la double nationalité de se présenter à la présidence à moins qu’ils n’abandonnent l’autre.

Dans le cadre des changements, un nouveau poste sera créé pour le vice-président, qui sera nommé par le président, le Sénat sera aboli et le Parlement sera converti en un parlement monocaméral, les partis d’opposition et certains groupes de la société civile ont boycotté le vote du référendum du 30 juillet, le qualifiant de « coup d’État constitutionnel » visant à maintenir le président Faustin-Arching Touadera au pouvoir à vie, ils disent aussi que le processus électoral a manqué de transparence et qu’il n’y a pas eu suffisamment de consultation en amont.

Les critiques disent que le taux de participation n’a été que de 10% et les opposants décrivent le référendum comme une farce, tandis que le chef et les membres de son parti United Hearts disent suivre « la volonté du peuple, la République centrafricaine est toujours au milieu d’une guerre civile qui a chassé un tiers de la population de leurs foyers.

  C'est ce que les honorables policiers et militaires devraient faire en cas de chute du régime en Algérie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top