Politique

L’Union africaine exprime sa profonde préoccupation face au financement continu des activités terroristes en Afrique

L'Union africaine exprime sa profonde préoccupation face au financement continu des activités terroristes en Afrique

La Commission de l’Union africaine a exprimé sa profonde préoccupation face au financement continu des activités terroristes en Afrique, selon un communiqué du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine publié à l’issue de sa récente réunion sur la lutte contre le terrorisme en Afrique, le communiqué indique : « Le Conseil note avec une profonde préoccupation le financement continu des activités terroristes, en particulier les liens croissants entre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, y compris le trafic de drogue et l’exploitation et le commerce illicites de minéraux et de ressources naturelles, ainsi que les activités financières illicites des flux qui ont un impact débilitant sur les économies nationales des pays.

Il s’est également dit préoccupé par la menace croissante pour la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique que représente la propagation du terrorisme et de l’extrémisme violent à travers le continent, qui sape les efforts de l’Union africaine visant à faire taire les armes en Afrique d’ici 2030, il a déclaré que les menaces à la paix et à la sécurité en Afrique entravent les progrès vers la réalisation des aspirations de l’Agenda 2063 pour le développement de l’Afrique et des objectifs de développement durable des Nations Unies, le Conseil a également condamné « dans les termes les plus fermes tous les actes de terrorisme et d’extrémisme violent commis sur le continent, par qui que ce soit et où qu’ils soient commis, qui ne peuvent en aucun cas être justifiés ».

Le Conseil a réaffirmé la détermination de l’Union africaine à débarrasser l’Afrique du terrorisme et de l’extrémisme violent. Il a également appelé tous les États membres à s’abstenir d’inciter, d’exhorter, d’organiser, de faciliter, de participer au financement ou d’encourager des activités terroristes, le Conseil a également exhorté les États membres de l’Union africaine à prendre les mesures nécessaires pour garantir que leurs territoires ne soient pas utilisés comme refuge pour les terroristes.

  L’Éthiopie et l’Égypte échangent des accusations de contrecarrer les négociations sur le barrage de la Renaissance
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top