Politique

Les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Niger et du Burkina Faso recommandent la création d’une confédération

Les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Niger et du Burkina Faso recommandent la création d'une confédération

Les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Niger et du Burkina Faso ont recommandé la création d’une confédération qui ouvrirait la voie à l’unité entre les trois pays, une déclaration commune des ministres publiée vendredi, à l’issue d’une réunion de deux jours à Bamako, a déclaré : « Reconnaissant l’énorme potentiel de réalisation de la paix, de la stabilité, de la force diplomatique et du progrès économique offert par l’établissement d’une alliance politique renforcée, les ministres. .. Sont guidés par l’ambition représentée dans la réalisation d’une union fédérale qui rassemble à terme, le Burkina Faso, le Mali et le Niger recommandent aux dirigeants des pays du Sahel de créer une confédération des trois pays.

Le personnel militaire a pris le pouvoir au Niger à la suite d’un coup d’État en juillet, et le Mali et le Burkina Faso, dirigés par des militaires qui ont également pris le pouvoir lors de deux coups d’État en 2020 et 2022 respectivement, se sont joints à eux en solidarité, les trois pays ont créé la « Coalition des États du Sahel » dans le but de renforcer les liens économiques et d’apporter un soutien si l’intégrité territoriale de l’un des pays est menacée, les trois régimes militaires sont unis face à la pression internationale qui pousse au retour à la démocratie et coordonnent leurs efforts dans la guerre contre les organisations jihadistes, au cours de la réunion visant à renforcer l’alliance tripartite, les ministres ont souligné l’importance de la diplomatie, de la défense et du développement pour « renforcer l’intégration politique et économique » entre leurs pays.

  Corruption des hommes d'affaires et des médias en Algérie

Le communiqué indique que les ministres de l’économie et des finances des trois pays ont recommandé lors de leur réunion du 25 novembre la création d’un fonds de stabilisation et d’une banque d’investissement, ainsi que la création d’un comité chargé d’approfondir les discussions sur les questions liées à l’union économique et monétaire, les ministres des Affaires étrangères ont été reçus par le chef de la junte militaire malienne, Assimi Goeta, et le Premier ministre malien, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a indiqué que les résultats seront présentés aux chefs d’Etat qui doivent se réunir prochainement à Bamako, sans préciser de date.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top