Politique

Le Soudan du Sud se prépare aux premières élections depuis son indépendance

Le Soudan du Sud se prépare aux premières élections depuis son indépendance

Le chef de la Commission électorale nationale du Soudan du Sud a annoncé que le processus d’inscription des électeurs commencerait en juin prochain pour organiser les premières élections dans le pays depuis l’indépendance du Soudan en 2011, le chef de la commission, abenigo Akok, a déclaré qu’un « projet de calendrier » avait été préparé pour les premières élections dans les pays les plus récents du monde, sans préciser de date exacte pour le processus de vote, qui devrait avoir lieu en décembre prochain dans le cadre d’une « feuille de route » conclue l’année dernière.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Juba, il a déclaré: « Nous organiserons des élections.. J’espère que les élections auront lieu », a-t-il déclaré, notant que la première étape consiste à enregistrer les noms des électeurs à partir de juin, sans préciser également de date pour le début de cette opération, le Soudan du Sud n’a organisé aucune élection depuis son indépendance du Soudan en 2011. Depuis lors, le pays est en proie à la violence, à la pauvreté et aux catastrophes naturelles, les projets d’élections ont longtemps été victimes de vives frictions entre le président Salva Kiir et son adjoint et ses rivaux Riek Machar, qui ont mené une guerre civile entre 2013 et 2018 qui a tué environ 400 000 personnes et provoqué le déplacement de millions de personnes, un accord de paix a été conclu en 2018 qui a jeté les bases d’une phase de « transition » ouvrant la voie à des élections générales. Cependant, les divergences ont gardé de nombreux termes de l’accord morts sur le papier et les délais du processus de transition ont été reportés à plusieurs reprises, ce qui a suscité l’indignation de la communauté internationale, de son côté, le représentant du Secrétaire général de l’ONU au Soudan du Sud Nicholas Haysom a averti en décembre que le pays n’avait pas encore atteint un stade « qui lui permette d’organiser des élections crédibles », informant le Conseil de sécurité de l’ONU qu’une série d’exigences restaient à remplir d’ici avril pour organiser des élections libres et équitables.

  Dont le café, le sucre et le lait...Une crise de l'industrie agro-alimentaire en Tunisie due au manque de matières premières
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top