Politique

5 pays africains organisent des exercices militaires pour lutter contre le terrorisme au Niger

5 pays africains organisent des exercices militaires pour lutter contre le terrorisme au Niger

Le Niger a annoncé que les armées de 5 pays africains mènent des exercices militaires depuis le 20 mai, dans la région de Tahoua située au sud-ouest du Niger, et son objectif est de renforcer les capacités de ses armées à lutter contre les groupes terroristes, dont la menace s’étend à de nouvelles zones en Afrique de l’Ouest, un message sur un compte appartenant à l’Armée nationale nigériane sur l’application « X » indiquait que les exercices militaires étaient suivis par les armées de l’alliance des pays du Sahel (Niger, Mali et Burkina Faso), en plus de l’armée du Tchad et du Togo, et la publication de l’Armée nigériane les décrivait comme deux pays amis.

La source a ajouté dans une publication que les exercices militaires se déroulent sous le nom de « tarhna Kali », qui est un mot de la langue « Tamashek » parlée par les Touaregs dans la région du désert du Sahara, et le mot signifie amour de la patrie, les exercices comprennent un entraînement militaire intensif dans un Centre des Forces spéciales nigérianes dans la ville de Tilia, dans la région de Tahoua, dans l’ouest du Niger, près des frontières avec le Mali et le Burkina Faso, une zone où les groupes armés fidèles à Al-Qaïda et à l’Etat Islamique sont actifs, et même la même zone a intensifié la fréquence des attaques terroristes ces dernières semaines, le nombre de victimes de ces attaques a atteint des dizaines, principalement des civils de petits villages, mais a également tué plus de 10 soldats dans des attaques visant des casernes militaires et des patrouilles de l’armée.

  Les États-Unis mettent en garde contre une attaque terroriste majeure en Afrique du Sud

Selon une source militaire, les exercices visent à renforcer les capacités opérationnelles et la résilience des Forces armées de l’Alliance Sahel face à toute menace potentielle, à travers des exercices tactiques et des initiatives visant à renforcer les relations avec la population locale, les exercices dureront deux semaines, du 20 mai au troisième juin prochain, et seront supervisés par les dirigeants des institutions militaires des cinq pays, sans annoncer officiellement le nombre de soldats qui y participent, ni le pourcentage de participation des pays.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top