Politique

Des dizaines de soldats américains quittent le Niger après un accord avec Niamey

Des dizaines de soldats américains quittent le Niger après un accord avec Niamey

269 ​​des 946 soldats américains ont quitté le Niger depuis la signature en mai dernier d’un accord entre Washington et le régime militaire à Niamey, selon ce qu’ont annoncé les deux parties dans un communiqué commun publié hier vendredi à Niamey, Washington et Niamey avaient précédemment annoncé que le retrait des forces américaines du Niger, demandé par le régime militaire en place, prendrait fin au plus tard le 15 septembre, et les deux pays ont confirmé qu’ils étaient « parvenus à un accord de désengagement, dans le but de mettre en œuvre les mesures nécessaires ». le retrait des forces américaines, qui a déjà commencé».

« Afin de permettre un retrait ordonné et sûr, un comité conjoint de désengagement a été formé afin de faciliter la coordination », indique le communiqué publié vendredi et signé par le commandant des forces terrestres nigériennes, le colonel Mamman Sani Kyaw et le général de division. Kenneth Eckman du Département américain de la Défense.

« Les deux parties s’engagent à ne ménager aucun effort pour que ce retrait soit un succès », a-t-il déclaré, notamment afin de « protéger les forces américaines et (assurer) leur sécurité », ils se sont également engagés à « poursuivre la coopération dans les domaines d’intérêt commun », et ont souligné que le retrait des forces américaines n’aura aucun impact sur les relations actuelles entre Washington et Niamey.

Le régime de Niamey, arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’État le 26 juillet, a dénoncé l’accord de coopération militaire avec les États-Unis et s’en est retiré à la mi-mars.

  Deux chefs terroristes ont été tués lors d'opérations militaires conjointes dans l'est de la RDC

Immédiatement après le coup d’État, le régime a exigé le retrait des soldats de France, ancienne puissance coloniale, et s’est rapproché de la Russie, qui a envoyé des entraîneurs et du matériel militaire au Niger en avril et mai derniers, les États-Unis disposent d’une grande base de drones près d’Agadez, dans le nord, dont la construction a coûté 100 millions de dollars, la coopération américaine avec le Niger dans le domaine de l’aide au développement devrait se poursuivre à travers un nouvel accord, d’un montant d’environ 500 millions de dollars, et s’étendant sur 3 ans, selon le ministère nigérien des Affaires étrangères.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top