Politique

Le président somalien appelle les citoyens de son pays à jouer leur rôle dans la sécurité et la stabilité

Le président somalien appelle les citoyens de son pays à jouer leur rôle dans la sécurité et la stabilité

Le président somalien Mohamed Abdullah Farmajo a appelé les citoyens de son pays à jouer leur rôle dans la sécurité et la stabilité politique du pays, ouvrant ainsi la voie à la mise en œuvre de l’accord électoral et des recommandations de la Commission technique électorale fédérale émanant de la Baidoa Conférence.

Samedi, Farmajo a salué la signature d’un accord entre le gouvernement et l’Union des candidats à Mogadiscio, félicitant son Premier ministre, Muhammad Husayn Rubli, pour son engagement en faveur de la convention collective, la gestion globale du processus électoral et son engagement à mettre en œuvre l’accord du 17 septembre conclu par le gouvernement fédéral et les gouvernements membres, qui a été approuvé par le Parlement.

Dans un contexte connexe, les Nations Unies ont salué l’accord conclu entre le gouvernement fédéral et le Conseil de l’Union des candidats à Mogadiscio, cela est apparu dans un communiqué publié sur la page Twitter du Bureau politique des Nations Unies en Somalie (AMISOM).

Le communiqué a déclaré: « Les Nations Unies se félicitent de l’accord conclu par le Premier ministre Muhammad Husayn Rubli et le Conseil de l’Union des candidats comme un pas en avant dans l’intérêt du peuple somalien » et ont appelé les parties à poursuivre les négociations et à résoudre le problème. questions restantes grâce à un règlement politique.

Il est à noter que le gouvernement somalien a annoncé la conclusion d’un accord avec l’Union des candidats à la suite d’une réunion tenue jeudi soir entre le Premier ministre et le Conseil de l’Union des candidats à la présidence. En présence des présidents de l’État de Galmudug, Hirschbili, le gouverneur de Banader, maire de Mogadiscio, représentants à l’Assemblée populaire et au Sénat et ministres du gouvernement.

  Un comité de l'ONU détermine les noms des responsables du sud du Soudan qui feront l'objet d'une enquête

Le porte-parole du gouvernement Mohamed Ibrahim Maaloumou a lu le communiqué de clôture, qui exprimait les regrets du gouvernement pour les événements qui se sont déroulés le 19 février à Mogadiscio, et a présenté ses condoléances au peuple somalien et à l’Union des candidats.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top