Politique

Sénégal: prières pour les victimes des manifestations meurtrières

Sénégal: prières pour les victimes des manifestations meurtrières

L’opposition sénégalaise a appelé à un nouveau rassemblement dans la capitale Dakar, quelques jours après l’arrestation d’un rival du président qui a déclenché les pires troubles de la nation ouest-africaine depuis des années, au moins cinq personnes ont été tuées dans des affrontements entre partisans de l’opposition et forces de sécurité, qui ont été déclenchés mercredi par l’arrestation du chef de l’opposition Ousmane Sonko, un critique du gouvernement populaire auprès des jeunes.

La violence, qui, selon l’opposition, a fait 11 morts, a été un choc dans un pays qui est généralement considéré comme un havre de stabilité dans une région par ailleurs instable.

Mardi, un collectif d’opposition qui comprend le parti Pastef de Sonko a appelé à une manifestation pacifique à Dakar ce week-end, pour faire pression pour la libération de ce qu’il a qualifié de prisonniers politiques.

Le collectif connu sous le nom de Mouvement pour la défense de la démocratie, ou M2D, a également appelé à une journée de deuil vendredi, exhortant les gens à porter du blanc pour commémorer les manifestants morts.

À Dakar, des quartiers de la ville où des manifestants avaient jeté des pierres sur la police et incendié des voitures sont revenus au calme mardi, bien que des véhicules militaires soient restés en place dans le quartier gouvernemental.

« Je pense que les choses vont se calmer parce que Sonko a été libéré. ​​Il a été injustement arrêté », a déclaré Grace Baramoto, une femme au foyer de 37 ans qui est restée chez elle pendant deux jours pour éviter les troubles récents.

Sonko est arrivé troisième à l’élection présidentielle de 2019 et est considéré comme un candidat pour remplacer le président Macky Sall en 2024.

  La construction d’un port de 1,1 milliard de dollars au Sénégal par Dubai Ports

Sonko a ensuite été arrêté mercredi pour trouble à l’ordre public, après que ses partisans se soient affrontés avec la police alors qu’il se rendait au tribunal pour l’affaire de viol.

Mais cette décision a déclenché une violente réaction qui a vu les manifestants se heurter à la police et piller les supermarchés, mettant en lumière des griefs qui mijotaient depuis longtemps sur le niveau de vie et les inégalités dans le pays pauvre.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top