Politique

Les Nations Unies associent les mercenaires russes à la violence en République centrafricaine

Les Nations Unies associent les mercenaires russes à la violence en République centrafricaine

Les Nations Unies ont déclaré qu’il existe un lien entre un nombre croissant de mercenaires russes et les violations des droits de l’homme dans la République centrafricaine déchirée par le conflit.

Un groupe d’experts des Nations Unies, selon un communiqué, s’est dit préoccupé par « le recours accru du gouvernement de la République centrafricaine à des entrepreneurs militaires du secteur privé et des agents de sécurité étrangers, et l’exploitation de leurs contacts étroits avec les forces de maintien de la paix de l’ONU ».

Les experts ont exprimé leur profonde inquiétude quant à la coopération de la société de sous-traitance militaire privée russe, « Wagner Group », avec la société de sécurité « Siwa Security » et la société « Lubay Invest Sarlo » détenue par la Russie, les experts ont déclaré que ces entreprises étaient liées à des «attaques violentes» depuis les élections présidentielles en République centrafricaine en décembre dernier.

Pour sa part, l’Association des « Officiers pour la sécurité internationale » a déclaré qu’il n’y avait pas de « mercenaires russes » sur le territoire de la République centrafricaine, et que 775 formateurs russes y travaillaient sur la base du mandat du Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans une déclaration publiée par le directeur général de la Ligue russe, Alexander Ivanov: << Au nom de l’Association des officiers pour la sécurité internationale, qui est l’organisation qui représente les intérêts des formateurs russes en République centrafricaine, je tiens à informer le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qu’il n’y a pas de « mercenaires russes ». En République centrafricaine, les informations à cet égard ne correspondent pas à la réalité ».

  Les Nations Unies se félicitent de la libération des écolières nigérianes

Il a ajouté: « En fonction de l’autorisation du Conseil de sécurité de l’ONU, que la Russie a reçue, 475 formateurs civils licenciés sont présents sur le territoire de la République centrafricaine », il a poursuivi: «Et 300 (un autre russe) formateurs sont arrivés en République centrafricaine fin décembre 2020 à la demande du président Faustin Arkang Touadera pour organiser la formation d’unités supplémentaires de l’armée de la République pendant la période de banditisme dans le pays ».

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top