Politique

Tchad…le président cherche un sixième mandat parmi des concurrents moins importants

Tchad...le président cherche un sixième mandat parmi des concurrents moins importants

Les citoyens tchadiens se rendent aux urnes, dimanche, pour participer aux sixièmes élections présidentielles de l’histoire du pays qui a obtenu son indépendance de la France en 1960 et qui a été soumis à un régime militaire à différentes époques de son histoire, le président tchadien Idriss Deby Itno, qui dirige le Tchad depuis 30 ans, cherche à prendre la tête de la présidence du pays producteur de pétrole pour la sixième fois en se présentant aux élections, en pleine confrontation avec des concurrents non importants et en excluant chefs de l’opposition.

Deby devrait remporter le premier tour, car deux des principaux candidats de l’opposition se retirent de la course dans le cadre du boycott, et un troisième candidat de premier plan ne se présentera pas.

Au sein de l’opposition, Albert Bahimi Badakke, qui est le seul candidat de l’opposition, et ancien allié de Deby, a été Premier ministre de 2016 à 2018, car on estime que «le boycott de l’opposition ne profite qu’au président», dans des déclarations au magazine « John Afrique », Badakke a déclaré que les jeunes, dont beaucoup ne connaissent que Driss Debbie Itno, font face chaque année à un avenir plus difficile, et notre économie « n’a pas bénéficié des ressources pétrolières ni s’est diversifiée pour créer des emplois ».

Il y a deux mois, 15 partis d’opposition se sont réunis dans le cadre d’une alliance qui a réussi à pousser «un candidat» contre Deby avant de se désintégrer, et finalement 16 candidats se sont présentés en compétition avec le maréchal Deby, malgré ces nominations, la Cour suprême n’a pas approuvé les noms de 7 candidats, puis 3 d’entre eux, le concurrent historique, Saleh Kabzabo, s’est retiré, pour protester contre les violences, et a appelé au boycott des élections, mais le tribunal a maintenu leur des noms sur les bulletins de vote indiquant ainsi « 10 candidats ».

  Darfour... Un membre du Conseil de transition met en garde contre une intervention internationale si les enquêtes échouent

Seuls 6 affronteront le président aux élections, il s’agit de Felix Nyalbe, Romadomnagar, Albert Bahimi Badakih, Teofil Yumbombe Madjitulum, Baltazar Aladom Grama, Bruce Mbaimon Gidembe, et la première femme candidate de l’histoire du Tchad est Lady Bisimda, l’un des candidats de l’opposition restants, Bruce Mbemon Guidembe, a accusé Deby d’utiliser les ressources de l’État dans sa campagne électorale.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top