Politique

Le président tchadien Idriss Déby est mort de ses blessures lors des combats

Le président tchadien Idriss Déby est mort de ses blessures lors des combats

La télévision d’Etat a annoncé la mort du président tchadien Idriss Deby des suites de ses blessures lors des batailles, il est à noter que l’armée tchadienne a annoncé lundi avoir tué plus de 300 rebelles entrés dans le nord du pays il y a huit jours et perdu cinq soldats dans les batailles qui ont eu lieu samedi.

Le 11 avril, le Front pour l’alternance et le consensus au Tchad a lancé une offensive depuis ses bases arrière, le jour des élections présidentielles gagnées par le président Idriss Deby Itno, qui dirige le pays depuis trente ans, « Du côté ennemi, plus de 300 rebelles ont été neutralisés », a déclaré samedi le porte-parole de l’armée Azim Bermandoa Aguna, soulignant la chute de « cinq martyrs du côté ami ».

Samedi, le gouvernement a annoncé que l’attaque des rebelles dans les provinces du Tibesti et du Kanem était « terminée ». Bermandwa a également confirmé que 36 soldats avaient été blessés lors des combats de samedi et que 150 rebelles « dont trois officiels » avaient été capturés. Il a ajouté que «24 véhicules» ont été acquis, soulignant que «le processus de peignage se poursuit».

De son côté, le Front a déclaré dimanche dans un communiqué qu’il avait «libéré la région du Kanem», où les affrontements ont éclaté samedi, dans la chaîne de montagnes du Tibesti, et à la frontière avec la Libye, les rebelles sont constamment engagés dans des affrontements avec l’armée tchadienne.

Les bombardements français à la demande de N’Djamena en février 2019 ont stoppé la progression des rebelles venus tenter de renverser le président Deby, le président sortant Idriss Deby Itno a remporté un sixième mandat présidentiel aux élections tenues au Tchad le 11 avril, après avoir remporté 79,32% des voix de l’électorat, dont le taux de participation était de 64,81%. Deby, qui dirige le pays, a remporté une main de fer il y a plus de 30 ans, depuis le premier tour, selon la commission électorale.

  Le président sénégalais appelle au calme après les violentes manifestations
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top