Politique

Le président tchadien Idriss Déby est mort de ses blessures lors des combats

Le président tchadien Idriss Déby est mort de ses blessures lors des combats

La télévision d’Etat a annoncé la mort du président tchadien Idriss Deby des suites de ses blessures lors des batailles, il est à noter que l’armée tchadienne a annoncé lundi avoir tué plus de 300 rebelles entrés dans le nord du pays il y a huit jours et perdu cinq soldats dans les batailles qui ont eu lieu samedi.

Le 11 avril, le Front pour l’alternance et le consensus au Tchad a lancé une offensive depuis ses bases arrière, le jour des élections présidentielles gagnées par le président Idriss Deby Itno, qui dirige le pays depuis trente ans, « Du côté ennemi, plus de 300 rebelles ont été neutralisés », a déclaré samedi le porte-parole de l’armée Azim Bermandoa Aguna, soulignant la chute de « cinq martyrs du côté ami ».

Samedi, le gouvernement a annoncé que l’attaque des rebelles dans les provinces du Tibesti et du Kanem était « terminée ». Bermandwa a également confirmé que 36 soldats avaient été blessés lors des combats de samedi et que 150 rebelles « dont trois officiels » avaient été capturés. Il a ajouté que «24 véhicules» ont été acquis, soulignant que «le processus de peignage se poursuit».

De son côté, le Front a déclaré dimanche dans un communiqué qu’il avait «libéré la région du Kanem», où les affrontements ont éclaté samedi, dans la chaîne de montagnes du Tibesti, et à la frontière avec la Libye, les rebelles sont constamment engagés dans des affrontements avec l’armée tchadienne.

Les bombardements français à la demande de N’Djamena en février 2019 ont stoppé la progression des rebelles venus tenter de renverser le président Deby, le président sortant Idriss Deby Itno a remporté un sixième mandat présidentiel aux élections tenues au Tchad le 11 avril, après avoir remporté 79,32% des voix de l’électorat, dont le taux de participation était de 64,81%. Deby, qui dirige le pays, a remporté une main de fer il y a plus de 30 ans, depuis le premier tour, selon la commission électorale.

  Le président tunisien prolonge l'état d'urgence jusqu'à la fin de l'année et défend les mesures exceptionnelles
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top