Société

Bill et Melinda Gates, pionniers du développement en Afrique, divorcent

Bill et Melinda Gates, pionniers du développement en Afrique, divorcent

Bill et Melinda Gates, les philanthropes milliardaires dont la fondation a placé la santé, l’éducation et le développement en Afrique au cœur des débats politiques mondiaux au cours des deux dernières décennies, ont annoncé qu’ils divorceraient après 27 ans de mariage.

Dans une déclaration sur Twitter, le couple a déclaré qu’ils «ne croient plus que nous pouvons grandir ensemble en tant que couple dans cette prochaine phase de notre vie», mais a confirmé qu’ils continueraient à travailler ensemble à la Fondation Bill & Melinda Gates, le multi-milliardaire organisation dollar au cœur de leurs efforts philanthropiques en Afrique, dans les pays en développement et aux États-Unis.

La fondation basée à Seattle affirme avoir dépensé 53,8 milliards de dollars depuis 2000, notamment en finançant la recherche et le traitement pionniers sur le sida, le paludisme et la tuberculose. Dirigée par le PDG Mark Suzman sous la direction de Bill et Melinda Gates et de l’investisseur milliardaire et philanthrope Warren Buffett, l’organisation possède des bureaux africains à Addis-Abeba, Abuja et Johannesburg.

Au cours de la dernière année et demie, la fondation a déclaré avoir engagé plus de 1,75 milliard de dollars pour soutenir la réponse mondiale à Covid-19, y compris plus de 680 millions de dollars de financement nouvellement alloué pour aider à ralentir la transmission, soutenir les réponses en Afrique subsaharienne et Asie du Sud et financer le développement et l’achat de nouveaux tests, traitements et vaccins. En réponse à la nouvelle du divorce, les agents de développement africains ont tweeté leur soutien au couple.

La fondation est un donateur de plusieurs milliards de dollars à GAVI, l’Alliance du Vaccin, qui codirige COVAX, l’effort mondial visant à obtenir des vaccins pour les pays en développement qui a commencé à fournir des millions de doses aux pays africains pauvres. Début février 2020, la Fondation a accordé une subvention pour aider les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (AfricaCDC) à étendre leurs capacités de test en Afrique subsaharienne. L’organisation est également un bailleur de fonds de plusieurs milliards de dollars de l’Organisation mondiale de la santé et de ses bureaux régionaux.

  La Zambie affronte le Malawi à domicile dans un match de qualification serré pour la Coupe d'Afrique des nations féminine
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top