Société

CABI élabore un plan d’intervention d’urgence pour les ravageurs envahissants au Ghana

CABI élabore un plan d'intervention d'urgence pour les ravageurs envahissants au Ghana

Un plan d’intervention d’urgence pour la gestion des incursions de ravageurs exotiques envahissants (PEI) au Ghana a été validé lors d’un atelier des parties prenantes organisé par CABI en collaboration avec la Direction de la protection des végétaux et des services de réglementation (PPRSD) du ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture et de la Protection de l’environnement. Agence (EPA).

L’atelier, qui s’est tenu au CSIR-Institut de recherche sur les politiques scientifiques et technologiques (CSIR-STEPRI), a réuni des représentants des principales parties prenantes de la santé des végétaux et des membres du groupe de travail technique de la stratégie et du plan d’action nationaux sur les espèces envahissantes (NISSAP) tels que le EPA, Institut de recherche sur la biotechnologie et l’agriculture nucléaire (BNARI), Université du Ghana, Commission des forêts – Divisions des services de la faune et des forêts, Commission des pêches et PPRSD. La réunion devait permettre à ces parties prenantes de valider le contenu d’un projet de document de réponse au PAI pour publication et diffusion.

Dans le cadre du travail de collaboration avec le PPRSD sur le programme mondial d’action contre les invasions, CABI aide à renforcer les capacités et à doter les parties prenantes des ressources de connaissances appropriées dans la gestion des PEI. Grâce à cette collaboration, une discussion a eu lieu avec le PPRSD en 2018 sur la nécessité de développer un plan d’intervention d’urgence pour la gestion des PEI à la suite de l’augmentation de l’incidence des ravageurs envahissants dans le pays au cours des dernières décennies.

  L'Ouganda reçoit le premier lot d'Afghans à la demande de Washington

Le Ghana a connu l’invasion de plusieurs FAI depuis le début des années 80. Ceux-ci comprennent le foreur des céréales (Prostephanus truncatus), la tache noire bactérienne de la mangue (Xanthomonas citri pv mangiferaindicae), la cochenille de la papaye (Paracoccus marginatus), la cochenille du manioc (Phenacoccus manihoti), l’acarien vert du manioc (Mononychellus tanajoa) étant les plus récentes introductions la légionnaire d’automne (Spodoptera frugiperda) et la mineuse sud-américaine de la tomate (Tuta (Phthorimaea) absoluta).

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top