Société

Le ministère de l’Agriculture et Microsoft présentent une feuille de route pour la transformation numérique du secteur au Kenya

Le ministère de l'Agriculture et Microsoft présentent une feuille de route pour la transformation numérique du secteur au Kenya

La semaine dernière, le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche a organisé un dialogue national sur le thème : Données agricoles et transformation de la numérisation : considérations dans les cadres politiques et de mise en œuvre. L’événement en ligne fait partie d’un processus mondial en cours en préparation du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires de 2021, dont le coordonnateur national est le secrétaire du Cabinet, l’hon. Peter G. Munya. Le ministère a profité de l’occasion pour réunir les parties prenantes pour exposer sa stratégie de coordination et de numérisation du secteur agricole et la feuille de route de mise en œuvre élaborée en partenariat avec Microsoft.

L’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les zones urbaines et rurales se développe rapidement. Mais les progrès sont inégaux en termes géographiques et socio-économiques et dans de nombreux domaines, les femmes et les jeunes ont moins accès aux smartphones et aux services numériques et, dans de nombreux cas, l’accès aux TIC ne se traduit pas par de meilleurs résultats en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de moyens de subsistance pour les communautés agricoles.

Comme le reste du monde, les systèmes alimentaires du Kenya sont au milieu d’une révolution numérique alors que la pandémie de COVID-19 a apporté les faiblesses des systèmes alimentaires actuels et a mis en évidence la nécessité d’un accès à la technologie et à la connectivité numérique pour tous. Ce dialogue a réuni des partenaires exécutant différentes initiatives d’innovation numérique et de données à travers le pays pour partager leurs expériences et faire des recommandations à prendre en considération lors du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires.

  La technologie numérique autonomise les producteurs de cajou ghanéens

Les autres discussions couvertes comprenaient : l’IA en agriculture, dirigée par l’Université de Strathmore ; Utilisation du SIG pour la planification des systèmes alimentaires du comté par S.E. Gouverneur Wilberforce Ottichilo, Comté de Vihiga ; Innovations numériques pour augmenter la production, la commercialisation et l’accès à des aliments abordables, nutritifs et sûrs par M. Sri Bharatam de Kuza Biashara ; et Adoption d’innovations numériques pour accroître l’accès au financement et à l’assurance par M. Alex Mwaniki, ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et des Coopératives.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top