Société

Algérie : des cadavres jetés aux portes des hôpitaux et la guéguerre des patients pour les bouteilles d’oxygène

Algérie : des cadavres jetés aux portes des hôpitaux et la guéguerre des patients pour les bouteilles d'oxygène

Alors que le système de santé algérien s’effondre, le président de l’Algérie Tebboune publie des mensonges et des réalisations illusoires selon lesquels l’Algérie est le pays qui va sauver l’Afrique de cette crise de Coronavirus sur les journaux français payés par des sommes exorbitantes afin de polir l’image du président de l’Algérie.

Cependant, la vraie réalité est qu’une simple visite à n’importe quel hôpital en Algérie, on sentira qu’il y a un plateau pour filmer une scène tragique qui nous amène directement à l’histoire des misérables, les cris, les pleurs et la détresse des familles des malades et des personnes infectées par le Coronavirus qui rendent leur dernier soupir devant les portes des hôpitaux …

Dans les hôpitaux d’Algérie, vous pouvez assister à une guerre acharnée entre deux familles à propos de bouteilles d’oxygène pour sauver un membre de leur famille infecté par le Coronavirus, utilisant des épées et toutes les armes blanches.

On peut aussi voir une jeune fille suppliant les passants de secourir sa mère, qui gisait au sol, après que l’hôpital ait refusé de la recevoir sous prétexte que ses heures de travail étaient terminées.

Vous pouvez aussi voir un homme âgé allongé et mort devant un hôpital après que les responsables de l’hôpital ont refusé de l’examiner parce qu’ils le soupçonnaient être infecté par le Coronavirus en raison de la fatigue intense qu’il semblait avoir, et le personnel de l’hôpital l’a enlevé de force et l’a jeté à la rue jusqu’à sa mort…

Au milieu de cette catastrophe, un responsable du Syndicat des médecins a déclaré à notre site que le système de santé pourrait s’effondrer complètement et qu’une catastrophe sanitaire pourrait survenir qui affecterait l’ensemble du pays en cas de manque continu d’oxygène, d’inaction et de négligence de la part du ministère de la Santé envers le personnel médical.

  L'UNESCO tire la sonnette d'alarme en Afrique

Le responsable a ajouté que le Syndicat tient le gouvernement et le Président du pays personnellement pleinement responsables de l’augmentation des cas d’infections et de décès parmi les médecins en raison de leur échec et de leur négligence à les protéger.

Le Syndicat a également appelé tous les organes exécutifs, législatifs et autoritaires à jouer leur rôle en tenant le ministère de la Santé responsable de la protection du personnel médical.

En fait, le ministère de la Santé a une obligation envers les médecins et tous les médecins qui sacrifient leur vie en première ligne pour défendre la sécurité du pays, ajoutant qu’il est nécessaire de leur fournir la protection nécessaire et une intervention médicale rapide pour ceux qui contractent la maladie, cela comprend la fourniture de vêtements de protection pour tous les médecins et travailleurs et la réalisation de tests pour ceux qui présentent des symptômes de la maladie ou qui ont été en contact avec des personnes infectées, et le plus important est la fourniture de bouteilles d’oxygène suffisantes.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top