Société

Quand les premiers humains ont-ils migré d’Afrique vers la péninsule arabique ?

Quand les premiers humains ont-ils migré d'Afrique vers la péninsule arabique ?

 Une équipe de recherche de l’Université de Cambridge a révélé que les premières migrations humaines d’Afrique vers la péninsule arabique pourraient avoir eu lieu beaucoup plus tôt que les scientifiques ne le pensaient auparavant, ce qui pourrait changer notre compréhension de l’histoire ancienne des humains.

Selon l’étude, publiée dans la revue Nature Communications le 24 août, cette hypothèse précédente est déjà basée sur des données d’analyses mitochondriales, de génomes entiers, de conditions environnementales et climatiques, qui indiquaient que l’itinéraire des familles humaines nécessite une migration majeure qui venait de L’Afrique – le berceau de l’Homo sapiens – jusqu’à la péninsule arabique, il y a environ 50 à 60 000 ans, mais malgré cela, il y a des indications que les humains existaient dans la péninsule arabique il y a environ 85 000 ans ; En effet, la découverte a fait sensation dans le monde en 2018, après la publication de l’étude dans la revue Nature Ecology & Evolution.

D’autre part, il y a eu d’autres découvertes dans diverses régions qui ont indiqué une présence précoce de l’homme dans les zones voisines. En Palestine, par exemple, des fossiles des premiers humains ont été trouvés qui avaient au moins 100 000 ans et peut-être 194 000 ans, et Des fossiles en Grèce ont été trouvés vieux d’environ 210 000 ans, et en Chine, des fossiles d’au moins 80 000 ans, dans ce contexte, les chercheurs de l’Université de Cambridge ont émis l’hypothèse que d’autres migrations vers la péninsule arabique se sont produites avant cette Grande Migration, et pour arriver à leurs dates possibles, ils ont utilisé diverses données de la paléogéographie de cette région, ainsi que des prédictions du passé climatique, et anthropologiques et les informations environnementales obtenues par les archéologues.

  Grande peur dans la communauté algérienne à l’étranger après la forte augmentation des meurtres et viols d'enfants en Algérie

Le premier obstacle auquel cette équipe a été confrontée a été de déterminer l’itinéraire de ces voyages, car il existe deux itinéraires possibles, soit en remontant vers le nord jusqu’en Égypte, puis en passant par la péninsule du Sinaï, puis en entrant dans la péninsule arabique, qui est la seule route terrestre, soit par la mer par le détroit de Bab al-Mandab.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top