Société

Jobberman lance l’initiative Alliance for Better Work

Jobberman lance l'initiative Alliance for Better Work

Jobberman, le plus grand site Web de placement en Afrique subsaharienne, a annoncé aujourd’hui son initiative Alliance for Better Work, dans le cadre de son partenariat de longue date avec la Fondation Mastercard. L’initiative centrée sur l’employeur vise à renforcer radicalement le recrutement au Nigéria, en mettant l’accent sur l’embauche de femmes et sur la fourniture d’une assistance intégrée de bout en bout sur la plate-forme d’emploi en ligne facile à utiliser. Les grandes entreprises aux PME à Lagos, Abuja, Kano et Kaduna pourront capitaliser sur l’accès à plus de 182 000 demandeurs d’emploi pré-approuvés âgés de 18 à 35 ans, segmentés par industrie et niveau de qualification et avec un accent sur l’agriculture, la création et les secteurs numériques au Nigeria.

L’Alliance for Better Work a été conçue pour améliorer le maintien dans l’emploi, la productivité sur le lieu de travail, le développement des entreprises et, surtout, combler l’écart en matière de chômage entre hommes et femmes qui, selon des données récentes, est de 35,2 % contre 31,8 % pour les hommes. À ce jour, les employeurs ont été confrontés à des défis tels que le coût de la formation de nouveaux employés, un flot de candidatures non filtrées et un large déficit de compétences, la campagne se déroulera parallèlement au programme réussi de formation aux compétences non techniques de Jobberman, qui a déjà équipé 190 628 jeunes âgés de 18 à 35 ans pour le lieu de travail, et en a placé plus de 82 600 dans un emploi digne. La dernière campagne verra la plate-forme pionnière tirer parti de son expertise de pointe sur le marché pour s’attaquer aux deux volets du recrutement avec la même volonté et en bonne voie pour atteindre son objectif de garantir l’emploi de 3 millions de jeunes d’ici 2025.

  Ecobank Kenya lance une nouvelle plateforme bancaire numérique ciblant la jeunesse africaine

L’Alliance établira un engagement entre Jobberman et les employeurs des secteurs de l’agriculture, de la création, du numérique, de la finance, de la santé, de la vente au détail/FMCG, de la publicité et de l’éducation pour #embaucher mieux et dépasser l’inertie des processus de recrutement coûteux. Selon les données de Jobberman, les entreprises peuvent consacrer en moyenne 4 à 6 semaines à leur processus d’embauche et coûter environ 20 à 25 % du salaire brut annuel d’un candidat à recruter.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top