Société

L’Éthiopie enregistre le plus grand nombre de décès dus au coronavirus

L'Éthiopie enregistre le plus grand nombre de décès dus au coronavirus

Le ministère éthiopien de la Santé a annoncé, samedi, 308 décès, au cours de la seule semaine écoulée, des suites d’une infection au « Covid 19 », qui est le niveau le plus élevé depuis le déclenchement de l’épidémie pour la première fois dans le pays, le ministre de la Santé, le Dr Leah Tadesse, a déclaré que la propagation de l’épidémie de SRAS-CoV-2 dans le pays augmente de manière alarmante, le nombre total de décès dus à la maladie atteignant près de 6 000.

Le ministre a déclaré que le pays enregistrait en moyenne 44 décès par jour, ajoutant qu’en raison de ce nombre élevé de décès, l’Éthiopie est désormais le deuxième pays le plus touché d’Afrique, il n’était pas immédiatement clair sur quelle mesure le ministre s’est appuyé pour considérer l’Éthiopie comme le deuxième pays le plus touché, mais les données de l’Université Johns Hopkins et de la plateforme de statistiques World Meters montrent que l’Afrique du Sud, la Tunisie, l’Égypte et le Maroc ont enregistré des taux de mortalité plus élevés depuis le début de l’épidémie, qui s’élevait à environ 88 000, 25 000, 17 000 et 14 000 chacun, respectivement, en termes de blessures, l’Éthiopie arrive en quatrième position avec 354 000 cas confirmés, contre plus de 2,9 millions de blessures en Afrique du Sud, 938 000 au Maroc et 709 000 en Tunisie.

Mais c’était déjà le deuxième pays le plus touché du continent en termes de blessés et de décès enregistrés sur les sept jours se terminant samedi, après l’Afrique du Sud, qui a enregistré plus de 530 morts, selon l’indice « World Meters », le ministre a attribué l’augmentation de la propagation du virus à la transmission de la variante du virus Corona connue sous le nom de « Delta » en Éthiopie et au manque de prudence pour empêcher la propagation de l’infection par les citoyens, le ministre a expliqué que la réticence du public à se faire vacciner contre le virus et les fausses informations qui sont diffusées sur le virus sont d’autres raisons, notant que la possibilité de décès est élevée parmi ceux qui n’ont pas encore été vaccinés, une enquête menée par le ministère entre la mi-juin et la mi-août a révélé que presque tous les décès signalés n’avaient pas été vaccinés.

  Togo: Série jeunesse 100% écrite en Afrique pour une représentation authentique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top