Société

Le nombre de morts suite aux inondations en Tanzanie augmente et la présidente Samia Hassan interrompt son voyage à l’étranger

Le nombre de morts suite aux inondations en Tanzanie augmente et la présidente Samia Hassan interrompt son voyage à l'étranger

Le bilan des inondations dans le nord de la Tanzanie après les fortes pluies du week-end s’est alourdi à 63 personnes, a déclaré le Premier ministre tanzanien, en plus des centaines d’autres décès causés par les conditions météorologiques extrêmes en Afrique de l’Est depuis le début des pluies de mousson en octobre, le Premier ministre Qasim Majaliwa a déclaré dans des déclarations télévisées que le nombre de personnes infectées atteignait 116 personnes. Il a ajouté que les glissements de terrain ont détruit la moitié du village qu’il a visité, il a déclaré lors d’une cérémonie d’adieu aux corps des disparus : « Nous sommes ici devant les corps de nos collègues. Nous avons perdu 63 êtres chers. Sur l’ensemble des collègues que nous avons perdus, 23 étaient des hommes et 40 des femmes.

Auparavant, la présidente Samia Salouh Hassan avait annoncé que le bilan s’élevait à 57 morts et que 85 blessés étaient soignés. Zahra Younis, porte-parole de son bureau, a déclaré que les inondations et les glissements de terrain ont touché 1 150 familles, soit 5 600 personnes, et détruit 750 acres de terres agricoles, elle a déclaré que la présidente Samia écourterait son voyage pour assister aux négociations sur le climat de la COP28 aux Émirats arabes unis afin de superviser la réponse à l’incident, elle a ajouté : « Malgré tous les défis auxquels les opérations de secours sont confrontées en raison des routes endommagées, de la boue et des troncs d’arbres qui remplissent les routes, le gouvernement fait de son mieux pour y faire face», la reine Sindega, commissaire de la région nord de Manyara, a déclaré aux journalistes que les autorités recherchaient toujours les corps coincés dans la boue. Le glissement de terrain a englouti environ 100 maisons dans le village de Katish, dans le district de Hanang, a-t-elle indiqué, ajoutant qu’on ne savait pas où se trouvaient les personnes appartenant à 28 familles. Les images télévisées montraient des rues se transformant en rivières de boue transportant des débris devant des maisons inondées.

  Nigeria…Les inondations ont fait 300 morts et 100 000 déplacés depuis janvier
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top