Société

Cinq pays africains ont prévu des centrales au charbon malgré la pression mondiale pour « pas de nouveau charbon »

Cinq pays africains ont prévu des centrales au charbon malgré la pression mondiale pour « pas de nouveau charbon »

Une nouvelle analyse montre que le pipeline mondial de nouveaux projets d’électricité au charbon se réduit rapidement à mesure que l’élan s’intensifie pour « pas de nouveau charbon » au-delà de 2021. Cinq nations africaines – le Botswana, le Malawi, le Mozambique, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe – font partie d’un groupe minoritaire de seulement 21 pays qui ont plus d’une nouvelle centrale électrique au charbon au stade de la planification.

Les cinq pays africains ont tous des projets qui recherchent un financement de la Chine, qui fait maintenant face à un avenir incertain suite à l’annonce récente de la Chine qu’elle mettra fin à son soutien aux projets de charbon à l’étranger, les pays africains sont bien placés pour s’engager en faveur du « No New Coal » : il n’y a que quatre centrales à charbon en construction sur le continent, en Afrique du Sud et au Zimbabwe, et seulement trois centrales sont devenues opérationnelles depuis 2015, le « No New Coal Factbook » publié par les groupes de réflexion Ember, E3G et Global Energy Monitor, fournit le statut de chaque pays charbonnier dans le monde qui n’a pas encore confirmé qu’il ne construira plus de centrales électriques au charbon. L’Agence internationale de l’énergie a déclaré qu’aucune nouvelle centrale au charbon ne devrait être approuvée au-delà de 2021 pour limiter le chauffage mondial à 1,5°C.

Le rapport identifie quarante économies qui pourraient s’engager immédiatement en faveur du « No New Coal ». Trente-six d’entre eux n’ont aucun projet en développement ou en construction, dont la République démocratique du Congo, le Ghana, la Guinée, Maurice, la Namibie, le Nigeria, le Soudan et la Zambie, 16 autres économies n’ont qu’une seule proposition de centrale au charbon et pourraient facilement s’engager dans aucun nouveau projet de charbon, notamment Djibouti, eSwatini, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Maroc, le Niger et la Tanzanie.

  Nigéria…Alertes sur une aggravation de la crise alimentaire dans le nord-est du pays

Le rapport intervient alors que sept gouvernements, dont le Sri Lanka, le Chili et l’Allemagne, ont annoncé un «No New Coal Power Compact» lors de l’AGNU le 24 septembre, invitant davantage de pays à se joindre à l’engagement avant le sommet sur le climat COP26 en novembre.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top