Société

Tigré : la livraison de fournitures humanitaires est sévèrement restreinte et les Nations Unies appellent à la levée des obstacles

Tigré : la livraison de fournitures humanitaires est sévèrement restreinte et les Nations Unies appellent à la levée des obstacles

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a signalé que la situation dans le nord de l’Éthiopie est instable et imprévisible, et que de nombreux partenaires des Nations Unies ont dû considérablement réduire ou arrêter des programmes en raison de graves pénuries ou d’une pénurie de carburant et espèces.

C’est ce qu’a déclaré le porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric, qui a passé en revue la situation humanitaire au Tigré lors de la conférence de presse quotidienne depuis le siège permanent à New York mercredi, s’adressant aux journalistes, Dujarric a noté que la livraison de fournitures humanitaires au Tigré est toujours sévèrement restreinte via la seule voie d’accès terrestre depuis la région Afar, selon les Nations Unies, depuis le 12 juillet, environ 900 camions sont entrés dans le Tigré – seulement 14% de ce qui est nécessaire pour entrer dans la région, « Bien que l’augmentation du nombre de camions soit une évolution positive, elle reste insuffisante, étant donné que 100 camions par jour doivent atteindre le Tigré pour répondre aux besoins humanitaires », a déclaré Dujarric.

Il a souligné que les Nations Unies appellent de toute urgence toutes les parties à permettre un accès continu et sans entrave à tous les habitants du Tigré, d’Amhara et d’Afar, « L’ONU n’a pas pu acheminer de carburant dans le Tigré depuis fin juillet. Il y a actuellement 10 réservoirs de carburant à Samira dans la province d’Avar. Ces réservoirs ont reçu l’approbation du gouvernement pour aller de l’avant, et nous espérons pouvoir aller à Tigré avec le prochain convoi », a déclaré Dujarric, il a noté que de nombreux partenaires de l’ONU ont considérablement réduit ou suspendu leurs programmes « parce que le carburant, l’argent et les fournitures sont soit épuisés, soit confrontés à de graves pénuries ».

  38,5 millions d'euros de soutien de la BEI à l'énergie solaire et à la protection contre les inondations au Burkina Faso
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top