Société

Angola… Le musée de l' »Esclavage » raconte la sombre histoire des marchands d’esclaves et des colonisateurs

Angola... Le musée de l'"Esclavage" raconte la sombre histoire des marchands d'esclaves et des colonisateurs

Le musée de l’esclavage à Luanda, la capitale de l’Angola, met en lumière l’histoire sombre et les crimes horribles des marchands d’esclaves du pays, bien que l’Angola ait la troisième économie parmi les pays subsahariens du continent africain, les marchands d’esclaves des pays occidentaux ont contribué à la destruction du tissu social du pays, laissant la plupart de la population vivre dans la pauvreté.

Selon les archives historiques, un navire anglais a accosté sur la côte est de l’Amérique fin août 1619, avec plus de 20 Angolais à son bord, l’arrivée de ces prisonniers en Amérique il y a 400 ans est considérée comme le début de la pratique de l’esclavage qui a duré plus de 200 ans, des sources historiques indiquent que plus de 5 millions d’esclaves arrivés dans l’hémisphère occidental ont été amenés d’Angola.

En 1977, deux ans après l’indépendance du pays vis-à-vis du Portugal, le ministère de la Culture et du Tourisme a construit le « Musée de l’esclavage », à la mémoire des esclaves, afin que la jeune génération n’oublie pas la sombre histoire des marchands d’esclaves et du colonisateur.

Le musée contient des peintures et des images qui racontent les pratiques brutales contre les esclaves, en plus d’échantillons des chaînes avec lesquelles les esclaves étaient attachés sur les navires pendant leur voyage pour être envoyés à une vie d’esclavage.

 

  L'OMS veille à ce que des mesures de prévention contre le COVID-19 soient en place alors que les écoles rouvrent en Éthiopie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top