Société

Soudan du Sud, l’ONU appelle à « des efforts collectifs urgents » pour faire face à la situation humanitaire la plus désastreuse

Soudan du Sud, l'ONU appelle à "des efforts collectifs urgents" pour faire face à la situation humanitaire la plus désastreuse

À la veille de la célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le Coordonnateur humanitaire des Nations unies au Soudan du Sud a appelé jeudi à une action commune pour faire face à la crise de l’aide humanitaire dans le pays et mettre fin aux attaques contre les civils et les travailleurs humanitaires, « Personne n’applaudit. De la même manière, il faut un groupe de partenaires pour soutenir les personnes touchées par la crise. Nous avons besoin d’efforts collectifs urgents pour aider la population vulnérable du Soudan du Sud », a déclaré Sarah Bisulo Nyanti.

Le Coordonnateur humanitaire a félicité les travailleurs humanitaires, les communautés, les autorités locales et les premiers intervenants qui fournissent une assistance vitale à des milliers de personnes qui ont désespérément besoin d’aide humanitaire, « Je félicite les travailleurs humanitaires et tous ceux qui risquent leur vie pour soulager les souffrances et sauver la vie des autres », a-t-elle ajouté, le Soudan du Sud reste l’environnement de travail le plus violent pour les travailleurs humanitaires, suivi de l’Afghanistan et de la Syrie, depuis le début de l’année, cinq travailleurs humanitaires y ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, dans tout le pays, les travailleurs humanitaires, dont la plupart sont des travailleurs locaux, sont touchés par l’impact de la violence armée, des obstacles bureaucratiques et de la violence ciblée.

Du 1er janvier au 30 juillet, 232 incidents de restriction de l’accès humanitaire ont été signalés, dont la majorité se sont produits dans l’État de Jonglei et dans l’Équatoria central, ce qui représente 40 % de tous les incidents signalés, partout dans le pays, les populations, en particulier les femmes et les filles, sont confrontées à de nombreux risques en matière de protection, notamment la violence sexuelle liée aux conflits, la violence sexuelle, la violence armée et les enlèvements, ces risques sont aggravés par les lacunes de l’État de droit et de l’accès à la justice.

  En Algérie, la fillette kidnappée libérée et le ravisseur arrêté
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top