Société

La moitié des hôpitaux du monde surtout en Afrique sans stérilisation…3,8 milliards sont exposés à l’infection

La moitié des hôpitaux du monde surtout en Afrique sans stérilisation…3,8 milliards sont exposés à l'infection

Les Nations Unies ont averti que la moitié des établissements de santé du monde et surtout en Afrique ne disposent pas de matériel de stérilisation de base, ce qui expose environ 4 milliards de personnes au risque de propagation de l’infection, ces établissements manquent d’eau, de savon et de solution alcoolisée à l’intérieur des chambres où les patients sont soignés ou dans les toilettes, selon l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF.

Ces installations sont utilisées par environ 3,85 milliards de personnes qui risquent de propager l’infection. Et 688 millions de personnes reçoivent des soins dans des établissements qui manquent de tout, selon les deux organisations, la directrice en charge de la santé publique et de l’environnement à l’Organisation mondiale de la santé, Maria Neira, a déclaré dans un communiqué que la question des « installations et des pratiques d’hygiène et de stérilisation au sein des établissements de santé n’est pas négociable… leur amélioration est nécessaire pour les réhabiliter , prévenir et se préparer en cas de pandémie », les nouveaux chiffres, basés sur les données d’une quarantaine de pays, reflètent un « tableau inquiétant » de la situation de l’hygiène et de la stérilisation au sein des établissements de santé.

Le rapport a révélé que 68% des établissements de santé disposent d’équipements de stérilisation et d’hygiène à l’intérieur des centres de traitement et 65% disposent d’installations pour se laver les mains à l’eau et au savon dans les maisons de repos. Alors que seulement 51% fournissent les deux et répondent aux exigences des fournitures d’hygiène de base, de plus, 9 % des établissements de santé dans le monde n’en disposent pas, « Si les soignants n’ont pas accès au nettoyage et à la désinfection, cela signifie que les patients n’ont pas d’établissements de santé », a déclaré Kelly Ann Naylor, responsable de l’eau, de l’assainissement et de la stérilisation à l’UNICEF, « Les hôpitaux et les cliniques dépourvus d’eau potable, de latrines et de matériel de désinfection de base présentent un risque potentiellement mortel pour les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants », a-t-elle ajouté. « En un an, environ 670 000 nourrissons perdent la vie à la suite d’une septicémie, et c’est une tragédie car cela peut être évité », a-t-elle ajouté.

  Quand les premiers humains ont-ils migré d'Afrique vers la péninsule arabique ?
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top