Société

RDC: Deux morts foudroyés dans un camp de déplacés

RDC: Deux morts foudroyés dans un camp de déplacés

Deux personnes sont mortes des suites de la foudre dans un camp de personnes déplacées dans l’est de la République démocratique du Congo, plus de 260 000 personnes ont été contraintes de fuir leur foyer en raison des récents combats entre les forces gouvernementales et les rebelles du M23, selon les évaluations des Nations Unies.

Le camp de Kanyaruchinya, juste au nord de la ville de Goma, n’est qu’à 20 kilomètres (12 miles) des lignes de front des combats. L’une des victimes était une femme enceinte qui était sortie de sa tente lorsqu’elle a été frappée. Un autre était un jeune enfant, les corps des victimes ont été amenés à la morgue provinciale de Goma en attendant les funérailles, les familles en deuil des victimes ont demandé l’aide du gouvernement, « Puisse le gouvernement nous venir en aide car nous souffrons beaucoup, les déplacés souffrent, nous n’avons pas de nourriture et la souffrance s’aggrave de jour en jour », a déclaré Byamungu Sigrezambo, père d’une des victimes, d’autres personnes déplacées vivant dans ce site restent préoccupées par les conditions de vie difficiles.

La reprise des combats entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise et ses alliés dans le territoire de Rutshuru, a contraint des dizaines de milliers de personnes à se réfugier dans des sites informels à Kanyaruchinya et dans les localités environnantes, les travailleurs humanitaires ont déclaré qu’une réponse internationale urgente est nécessaire et recherchent 50 millions de dollars américains pour financer leur travail ici pour les six prochains mois.

  L'OMS salue le financement pour étendre le déploiement du vaccin antipaludique en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top