Société

En raison de la sécheresse…Une région sinistrée du Kenya puise de l’eau par des camions-citernes

En raison de la sécheresse...Une région sinistrée du Kenya puise de l'eau par des camions-citernes

L’élevage bovin est la source de revenus de la majorité de la population de la région de Mandera au nord-est du Kenya, située dans le triangle frontalier avec l’Éthiopie et la Somalie, avec une population de 1,2 million d’habitants, comme il n’y a pas d’infrastructures d’électricité et d’eau dans les villages tentaculaires, les gens satisfont leurs besoins et ceux de leur bétail à partir de puits à proximité, de bassins d’eau établis par les autorités locales et de rivières, des milliers d’habitants de Mandera, qui satisfont leurs besoins en eau potable et abreuvent leur bétail à partir de ces ressources susmentionnées, font face à une nouvelle menace de grave sécheresse.

Bien que la saison des pluies tombe dans la région aux mois d’octobre, novembre et décembre ; La région n’a pas encore connu de pluie, ce qui a entraîné l’assèchement complet de certains de ses puits et étangs, et le niveau de l’eau dans certains d’entre eux a atteint le point d’épuisement, le gouvernement de l’État et ses habitants mettent en garde contre le danger que des milliers de têtes de bétail meurent si une solution immédiate au problème de la pénurie d’eau n’est pas trouvée, en plus des habitants contraints à des migrations internes et à la propagation de maladies, lorsque ces chars arrivent au village, les villageois se précipitent entre eux pour remplir leurs containers, après une longue attente, alors que le gouvernement de l’État alimente certains puits en eau gratuitement, les habitants d’autres villages ont recours à l’eau puisée en l’achetant à des camions-citernes.

  5,1 millions de personnes sont confrontées à l'insécurité alimentaire au Tchad

Réalisant que cette solution est temporaire et peu fiable à long terme, les responsables de l’État soulignent la nécessité d’explorer de nouvelles eaux souterraines et de creuser des puits profonds dans la région pour résoudre le problème, « Il y a plus de 100 sites vers lesquels l’eau est transportée par des camions-citernes au sud de Mandera », par ces mots l’un des chauffeurs de camions-citernes a exprimé la grande crise de l’eau dans la région, « Nous transportons de l’eau dans 5 zones différentes de Mandera par camion. Nous avons besoin de 10 camions supplémentaires, car il y a une grave pénurie d’eau et les puits sont très encombrés. Il en faudra plus à l’avenir en raison du manque de pluie, », a-t-il déclaré.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top