Société

De la violence à la traite : L’histoire de l’Algérien qui transforme des femmes algériennes en esclaves sexuelles

De la violence à la traite : L'histoire de l'Algérien qui transforme des femmes algériennes en esclaves sexuelles

En Algérie, les autorités de sécurité ont procédé à l’arrestation d’un individu soupçonné d’escroquerie et de prostitution en ligne en proposant de fausses offres de formation et d’emploi à des femmes algériennes.

Selon un communiqué émis par la Direction Générale de la Sûreté Nationale, les forces de police ont appréhendé un certain « M.S » qui aurait commis diverses fraudes sur Internet. Le communiqué précise que les numéros de téléphone utilisés par le suspect étaient le 0555449650 et le 0773482944. Il avait également créé un compte sur le sites de petites annonces « Oued Kniss » sous le nom de « NABIL HATM ».

La Sûreté nationale a publié les pseudonymes utilisés par le suspect sur les réseaux sociaux, notamment Ayachi, Ibtisam, MOH TIRI, MAHBOLA MAHBOLA, ainsi que les adresses e-mail qu’il utilisait sur Gmail : NABIL HATM, TITA NAWEL, SEDINE SISI, NABILA SIHAM, AMA YASMINE, HODA SIRIN, LOLA CIBER, KARIM HATM.
La police appelle toute personne ayant été victime de ces actes criminels ou possédant des informations utiles à se rendre à l’Office central de lutte contre la criminalité organisée de Saoula à Alger pour porter plainte ou témoigner dans cette affaire.

  L'histoire de la répression "brutale" de la Grande-Bretagne contre les Mau Mau au Kenya
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top