Société

Le Gabon arrête 33 personnes après la catastrophe d’un ferry

Le Gabon arrête 33 personnes après la catastrophe d'un ferry

Trente-trois personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une enquête pénale sur un accident de ferry au large du Gabon la semaine dernière qui a fait 24 morts, ont annoncé dimanche des coordonnateurs des secours, les équipes de secours recherchent 13 autres personnes portées disparues après qu’un petit bateau à passagers, l’Esther Miracle, a coulé au large de la capitale Libreville le 9 mars avec 161 personnes à bord.
Parmi les personnes arrêtées figurent des fonctionnaires du ministère des transports, de la marine marchande et l’armateur du navire, Royal Cost Marine, selon le procureur de la République André Patrick Roponat, le ministre des Transports, Brice Paillat, a démissionné jeudi à la suite d’un tollé de proches et de groupes de la société civile, quatre autres fonctionnaires de l’administration de la marine marchande et des affaires maritimes ont également été suspendus, l’Esther Miracle a été mis en service en novembre dernier, faisant la navette entre Libreville et la ville pétrolière de Port-Gentil plus au sud.
Il a commencé à prendre de l’eau lors d’un voyage d’une nuit et a coulé à environ 10 kilomètres (six milles) au large de la côte, de nombreux survivants ont déclaré avoir reçu une aide ou des conseils négligeables de la part de l’équipage, certains ont passé des heures en mer accrochés à des radeaux pneumatiques avant d’être secourus par une flottille de pirogues motorisées et une barge de ravitaillement pour l’industrie pétrolière.

  Esri s'associe à Digital Earth Africa pour lutter contre le changement climatique via l'imagerie satellite
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top