Société

En France : pourquoi les Tunisiens et Algériens ne jeûnent pas pendant le Ramadan

En France : pourquoi les Tunisiens et Algériens ne jeûnent pas pendant le Ramadan

Chaque année, le marché hebdomadaire d’Orange, dans le sud de la France, connaît une activité accrue les premiers jours du mois de Ramadan. En effet, un grand nombre de musulmans le visite en raison de la disponibilité de certains produits halals, allant de la viande crue au poulet grillé.

On peut entendre des mots et des phrases en langue arabe circuler parmi de nombreux vendeurs, permettant de se rendre compte qu’ils sont d’origine arabe. Des expressions de félicitations à l’occasion de l’avènement du Ramadan sont également échangées, car les musulmans jeûnent environ 16 heures en France, selon les villes. Ce marché présente de nombreux produits arabes qui ont été importés des pays d’origine, tels que des théières et tasses traditionnelles, des vêtements, du savon, des épices et des sauces. Avec l’avènement du Ramadan, des types de dattes sont également proposés, l’un des étals étant même spécialisé dans leur vente.

Mohammed, un vendeur algérien sur le marché, expose ses produits d’électroménager, d’ustensiles et de verrerie. Il a déclaré à notre site que « la demande des gens pour ses produits diminue pendant le Ramadan car ils se concentrent sur les produits alimentaires principalement pendant le mois de jeûne », mais son commerce revient à la reprise avec l’approche de la fête. Il a également ajouté que le nombre de jeûneurs issus des communautés arabes diminue en France chaque année, notamment chez les Tunisiens et les Algériens. Cet homme, âgé d’une soixantaine d’années, explique que l’ambiance du Ramadan et de l’Aïd en Algérie avec sa famille nombreuse et ses amis lui manque. En raison des conditions de travail de ses enfants dans des régions éloignées, il ne peut les persuader de jeûner et de se retrouver tous les jours à la table du déjeuner. Cependant, il tient à être avec eux les week-ends, samedis et dimanches.

  La France veut réduire sa présence militaire dans la région meurtrière du Sahel

Tandis que le vendeur de légumes, Reda le tunisien, s’affaire toute la matinée à répondre aux demandes de ses clients. Il arrive au marché à l’aube pour installer le parasol et les tables sur lesquelles il dispose ses marchandises. Il réitère l’opération en l’après-midi jusqu’à la fermeture du marché. Il raconte à notre site qu’il constate une augmentation de la fréquentation en Ramadan, car les musulmans tiennent à acheter suffisamment de légumes et de fruits pour préparer le déjeuner et les repas du Souhour. Bien qu’il ne soit pas possible d’observer une ambiance générale pour le Ramadan en France, chaque famille essaie de créer cette atmosphère chez elle et en échangeant des invitations à rompre le jeûne avec des amis et des proches, selon Reda. Cependant, depuis la pandémie de coronavirus, les gens ne s’intéressent plus au Ramadan comme avant.

Lors d’une interview accordée à notre site, Jamila, une des femmes venues acheter des légumes dans le centre d’Orange, a exprimé les difficultés qu’elle rencontre lors du Ramadan en Europe, comparé à n’importe quel autre pays islamique. Selon elle, le manque d’ambiance générale dans la société est la principale difficulté. Même les Arabes, pour la plupart, ne jeûnent pas, ce qui affecte particulièrement les jeunes enfants qui ont du mal à comprendre le sens du Ramadan. Pour eux, cette période est normale pour leurs camarades de classe et les gens de la rue.

Jamila a ajouté qu’elle cherche à partager avec ses enfants âgés de 14 à 16 ans des activités qui leur font ressentir la distinction du mois de jeûne. Par exemple, ils contribuent à accrocher des décorations et des lanternes dans la maison, et elle essaie de leur parler du jeûne et de la spiritualité de ce mois. Cependant, il est étrange de constater que leurs amis arabes se moquent d’eux quand ils savent qu’ils jeûnent. Cela reflète la tristesse pour la quatrième génération d’immigrants arabes qui ne connaissent rien à l’islam et au jeûne.

  Les Algériens ont consommé 1000 produits pourris et cancérigènes en 2021

Le Ramadan est un mois sacré pour les musulmans du monde entier. C’est un moment de jeûne, de prière, de réflexion et de partage. Pour ceux qui sont loin de leur pays d’origine, il peut être difficile de vivre cette expérience sans la présence d’une communauté islamique active. Malgré cela, Jamila et sa famille continuent de célébrer ce mois sacré de manière significative et éducative pour leurs enfants.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top