Société

L’Afrique subsaharienne vient d’atteindre 100 sites du patrimoine mondial

L'Afrique subsaharienne vient d'atteindre 100 sites du patrimoine mondial

Les défenseurs du patrimoine culturel et naturel de l’Afrique ont récemment eu de quoi se réjouir. Lors de la 45e session du Comité du patrimoine mondial en septembre, l’UNESCO a annoncé que cinq nouveaux sites avaient rejoint la liste des sites du patrimoine mondial, portant pour la première fois le total de l’Afrique subsaharienne à plus de 100.
Les deux premiers sites du patrimoine mondial du Rwanda ont été nommés parmi 42 nouvelles inscriptions dans le monde. L’un d’entre eux, le parc national de Nyungwe, présente une topographie diversifiée comprenant des forêts et des tourbières, et abrite le chimpanzé oriental, le singe doré et d’autres espèces endémiques. L’autre est un ensemble de sites à Nyamata, Murambi, Gisozi et Bisesero, commémorant le génocide de 1994 qui a ciblé la population tutsie du Rwanda, le parc national des Monts Bale, en Éthiopie, s’étendant sur 215 000 hectares (531 000 acres), qui comprend le plus grand habitat afro-alpin du continent, et le paysage culturel Gedeo, qui abrite 250 000 autochtones Gedeo dans les hautes terres de l’Est, ont également été inscrits sur la liste du patrimoine mondial, aux côtés de avec le massif forestier d’Odzala-Kokoua en République du Congo, habitat vital pour les éléphants de forêt de la région, mais cette bonne nouvelle a été tempérée par le fait que le continent a encore un long chemin à parcourir en matière de reconnaissance de son patrimoine. L’Afrique subsaharienne, qui abrite 1,2 milliard d’habitants, compte moins de 10 % des sites inscrits sur la liste. En outre, l’Afrique compte un pourcentage plus élevé de sites du patrimoine mondial en danger que tout autre continent, et 11 pays (Burundi, Comores, Djibouti, Guinée équatoriale, Eswatini, Guinée-Bissau, Libéria, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Somalie et Afrique du Sud) Soudan) n’ont pas une seule entrée sur la liste.
Il existe actuellement 1 199 sites du patrimoine mondial bénéficiant des accords de conservation et du tourisme qui accompagnent ce statut, l’UNESCO répertorie 103 de ces sites dans sa région Afrique, qui ne comprend pas l’Algérie, l’Égypte, la Libye, la Mauritanie, le Maroc, le Soudan et la Tunisie – pays qui comptent au total 42 sites du patrimoine mondial – que l’UNESCO inclut dans sa région des États arabes.

  Le nombre de morts parmi les migrants de l’Afrique vers l'Europe a augmenté au premier semestre 2021
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top