Economie

Les Algériens se plaignent de la spéculation sur le marché automobile

Les Algériens se plaignent de la spéculation sur le marché automobile

Les annonces de vente de voitures neuves importées par des concessionnaires agréés connaissent une popularité croissante sur Internet, avec des hausses de prix comprises entre 50 et 70 millions de centimes. Cette augmentation des prix place les propriétaires de ces publicités, y compris les concessionnaires, les courtiers et les citoyens, dans une situation délicate, exposés à des poursuites judiciaires pour spéculation illégale sur la vente de voitures et création de troubles et de pénurie sur le marché.
Pendant ce temps, le gouvernement s’efforce de fournir des voitures neuves aux citoyens à des prix raisonnables, tout en favorisant l’ouverture aux importations et en encourageant la fabrication locale. Malgré ces efforts, un groupe de « spéculateurs » cherche à profiter de la situation en augmentant les prix des voitures neuves à des niveaux records. Cette pratique a suscité la colère des citoyens, qui ont exprimé leur mécontentement et ont exigé la fin de cette spéculation qui touche la plupart des marques officielles commercialisées en Algérie.
De plus, la différence de prix proposée par les « spéculateurs » atteint jusqu’à 70 millions de centimes par rapport aux prix officiels, ce qui aggrave davantage la situation et rend les voitures neuves inabordables pour de nombreux citoyens. Cette pratique nuit non seulement à l’accès des citoyens à des véhicules neufs à des prix abordables, mais elle compromet également les efforts du gouvernement pour réguler le marché automobile et soutenir l’économie locale.

  L'augmentation du phénomène de harcèlement sexuel des patients dans les files d'attente des hôpitaux algériens
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top