Société

Un touriste australien était porté disparu au Zimbabwe depuis près d’une semaine avant le début des recherches

Un touriste australien était porté disparu au Zimbabwe depuis près d'une semaine avant le début des recherches

Un touriste australien porté disparu la semaine dernière au Zimbabwe, près des chutes Victoria, était déjà porté disparu depuis près d’une semaine auparavant, selon de nouvelles informations publiées lundi par les responsables du parc national, le touriste de 67 ans, dont le nom n’a pas été dévoilé, a été porté disparu vendredi dans la zone proche du parc national des chutes Victoria au Zimbabwe, et les autorités avaient déclaré à l’époque qu’une recherche avec des chiens renifleurs était en cours.

Le touriste, qui voyageait seul, séjournait dans un lodge de luxe à environ 3 km du parc forestier tropical. Il a déclaré à la direction du lodge le 17 février qu’il se dirigeait vers le parc, a déclaré Farawo, cependant, l’homme n’a pas été vu entrant dans le parc sur les images de vidéosurveillance visionnées plus tard, et il ne figurait pas non plus parmi ceux enregistrés comme entrant dans le parc, comme cela se fait normalement à des fins de responsabilisation et de sécurité, a déclaré Farawo qui n’a pas divulgué d’autres détails, affirmant que les enquêtes étaient toujours en cours, de tels incidents sont rares aux chutes Victoria, une destination qui attire des milliers de touristes du monde entier pour son majestueux rideau d’eau qui tombe de plus de 108 mètres du fleuve Zambèze jusqu’à une gorge en contrebas, soulevant une brume visible à des kilomètres de distance, l’agence des parcs a déployé vendredi une équipe composée de policiers et de rangers avec des chiens renifleurs, des pisteurs professionnels au sol et des drones pour suivre le touriste australien, a déclaré Farawo.

  Les dirigeants africains appellent à un financement urgent pour lutter contre le changement climatique

Quelques cas ont été enregistrés dans d’autres parcs. Un touriste allemand porté disparu en octobre dernier dans le parc national de Matusadona, qui regorge d’animaux sauvages dans le nord du Zimbabwe, a été retrouvé vivant et en bonne santé trois jours plus tard.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top