Société

Des conditions météorologiques extrêmes ravagent le monde et l’Afrique

Des conditions météorologiques extrêmes ravagent le monde et l’Afrique

Des conditions météorologiques extrêmes ont frappé certaines parties du monde avec des crues soudaines et des vagues de chaleur enregistrées en Afrique subsaharienne, en Europe, dans les Amériques et dans plusieurs pays d’Asie, à l’échelle mondiale, les fortes précipitations sont devenues plus fréquentes et plus intenses sur la plupart des régions terrestres. selon l’organe de l’ONU sur le climat, le GIEC, de fortes pluies et des inondations soudaines ont touché près d’un million de personnes en Afrique de l’Est, dont plus de 300 000 personnes déplacées, au Kenya, en Somalie, au Burundi et en Tanzanie, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

De plus, des températures record, surtout la nuit quand il ne se refroidit tout simplement pas, ont frappé de nombreuses régions d’Afrique.

Niamey, la capitale du Niger, a connu sa nuit de mai la plus chaude et la capitale du Burkina Faso a connu sa nuit la plus chaude de tous les mois, au Tchad, dans le centre-nord de l’Afrique, les températures devraient dépasser les 114 degrés (45,6 degrés Celsius) à la mi-mai.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’Europe est confrontée à sa propre crise météorologique, dans le sud-ouest de l’Allemagne, de fortes précipitations, en particulier dans la Sarre, ont entraîné des inondations, affectant de nombreuses maisons et voitures et justifiant des évacuations à Lebach samedi, les pompiers ont préparé leurs bateaux et distribué des sacs de sable pour protéger les maisons au milieu des inondations. Les autorités ont averti que la pluie se poursuivrait dans la nuit et dimanche.

  Comment l’Ouganda a fait baisser les cas de fièvre typhoïde et de diarrhée dans la capitale?

Pendant ce temps en Russie, plus de 2 000 personnes ont été évacuées d’Omsk après que des inondations ont touché plus de 200 maisons et près de 400 autres structures, principalement utilisées dans l’agriculture, selon le ministère russe des Urgences, la télévision d’État russe a partagé des images d’un villageois, Galimzhan Taushev, qui a perdu sa maison à cause des inondations.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top