Société

Les moutons les plus luxueux du Sénégal ne sont pas destinés à l’abattoir, mais à une vie de luxe

Les moutons les plus luxueux du Sénégal ne sont pas destinés à l'abattoir, mais à une vie de luxe

Alors que les musulmans du monde entier se préparent à célébrer l’Aïd Al-Adha, les moutons vedettes élevé localement au Sénégal ont leur moment de briller, les moutons Ladoum, qui peuvent rapporter des dizaines de milliers de dollars, vivent une vie de luxe dans des salons spéciaux où ils sont massés, soignés et nourris avec des seringues pleines de vitamines, les musulmans de l’Aïd al-Adha tuent et mangent un mouton pour commémorer le récit coranique de la volonté d’Ibrahim de sacrifier Ismail comme un acte de soumission, mais comme le fils d’Ibrahim, les moutons primés du Sénégal seront épargnés.

Le Ladoum, d’apparence majestueuse, peut peser jusqu’à 397 livres (180 kilogrammes) et a rendu cette nation côtière d’Afrique de l’Ouest célèbre parmi les éleveurs, célébré pour sa fourrure d’un blanc éclatant et ses cornes symétriques, l’animal est le plus souvent acheté pour des élevages de prestige et des concours de beauté, et non pour être mangé, très peu de Sénégalais peuvent se permettre un Ladoum, d’une valeur pouvant atteindre 70 000 dollars, le mouton est le symbole ultime du prestige social dans un pays où le PIB par habitant ne dépasse pas 1 600 dollars, après des années d’inflation record, beaucoup ont du mal à s’offrir des moutons ordinaires à des prix commençant à environ 280 dollars.

Balla Gadiaga est un homme d’affaires et éleveur qui a su dès son plus jeune âge qu’il voulait élever des moutons, il entretient une relation étroite avec ses moutons, qui s’approchent pour le saluer lorsqu’il s’approche de leurs enclos, Gadiaga et ses assistants massent les moutons pendant des heures par jour, ce qui, selon eux, les aide à grandir, il affirme qu’il ne vendrait pas son Ladoum le plus cher pour moins de 40 millions de francs CFA, soit plus de 65 000 dollars, à proximité, Moustapha Seck s’occupe des moutons de sa famille, que son père élève depuis qu’il s’est lancé dans l’élevage en 1992.

  Un mouvement kenyan en mission pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes

Son précieux Ladoum s’appelle Sonko, du nom du nouveau Premier ministre du pays.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top