Société

Soudan…un programme pour fournir un revenu de base aux Soudanais pour alléger les souffrances économiques

Soudan...un programme pour fournir un revenu de base aux Soudanais pour alléger les souffrances économiques

 

La forte hausse des prix au Soudan a incité Nasr Al-Tayeb, qui gagne sa vie grâce aux frais de henné dans la capitale, Khartoum, à acheter ses besoins dans les magasins locaux à crédit et à limiter ce qu’elle propose sur la table Ramadan Iftar, et Intissar est l’une des millions de personnes souffrant à cause d’une crise économique qui s’est aggravée avec la tentative de son pays de se débarrasser de l’isolement des marchés mondiaux et des conflits, conditions qui ont duré des décennies. L’inflation a augmenté de plus de 340 pour cent et il y a de graves pénuries de tout, de l’énergie électrique aux médicaments, pour atténuer ces souffrances et les conséquences des réformes économiques, le gouvernement met en place un programme financé par des donateurs qui vise à fournir un revenu mensuel de base de 5 à 80 pour cent de la population d’environ 43 millions d’habitants.

Cette proposition, qui a débuté en février, est un test pour le gouvernement de transition avec un partenariat entre les civils et l’armée qui dirigera le pays jusqu’en 2023. De nombreux Soudanais se plaignent de n’avoir encore ressenti aucun bénéfice après un soulèvement, principalement dû à la détérioration des conditions économiques et a renversé l’ancien président Omar el-Béchir il y a deux ans.

Intissar, qui a enregistré son nom sur le programme mais n’a pas encore reçu d’argent de celui-ci, a déclaré que les prix dans le quartier de Kalakla dans lequel elle vit avait augmenté quatre ou cinq fois plus d’un an et que sa famille avait presque complètement cessé d’acheter de la viande.

  Le PAM et Impact Hub Kigali lancent un programme pour soutenir les innovations du système alimentaire au Rwanda

La hausse des prix du carburant a rendu le coût des transports publics plus que ce que beaucoup peuvent se permettre, le programme de soutien à la famille intervient à un moment où le gouvernement cherche à poursuivre la mise en œuvre d’un programme de réforme économique rigoureux suivi par le Fonds monétaire international dans l’espoir d’obtenir un allégement du fardeau de la dette d’au moins 50 milliards de dollars et dans l’espoir d’obtenir un financement de prêteurs internationaux.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top