Sport

Le Rwanda condamne un ancien joueur de volleyball à deux ans de prison

Le Rwanda condamne un ancien joueur de volleyball à deux ans de prison

Un ancien responsable de la Fédération rwandaise de volley-ball a été condamné à deux ans de prison. Jean de Dieu Bagirishya, qui jusqu’à son arrestation et sa condamnation ultérieure, était le vice-président de la Fédération Rwandaise de Volleyball a été reconnu coupable de faux.

Le gouvernement rwandais a appréhendé Bagirishya deux jours seulement après la conclusion du Championnat d’Afrique des nations féminin 2021 organisé à Kigali du 12 au 20 septembre.

Bagirishya a été accusé d’avoir falsifié des documents appartenant à quatre joueurs brésiliens pour leur permettre de jouer pour le Rwanda dans le tournoi.

Il a rejoint le journaliste sportif Jado Castar qui a plaidé coupable jeudi du même délit.

Ils ont conspiré pour falsifier les documents du quatuor brésilien dont la participation au Championnat d’Afrique de volleyball féminin 2021 a vu le Rwanda se faire expulser du tournoi.

Le Rwanda accueillait l’événement continental mais a néanmoins été exclu du tournoi après que le Maroc et le Nigeria eurent déposé une protestation avec succès, accusant l’hôte d’aligner des joueurs inéligibles.

Les joueuses sont Aline Siqueira, Apolinario Caroline Taina, Mariana Da Silva et Moreira Bianca Gomes.

Le Rwanda avait battu le Nigeria et le Maroc en phase de groupes et aurait affronté les finalistes perdants, le Kenya, en demi-finale.

Le Cameroun a remporté le tournoi pour réserver un billet pour le Championnat du monde FIVB 2022. Le Kenya, le record des champions africains, participera également à la pièce maîtresse mondiale. Bagirishya peut faire appel de la décision.

  Des peines de prison pour des militants au Cameroun
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top