Politique

Scoop : après l’Iran et la Russie, la Chine cherche à assiéger l’Europe à travers l’Algérie

Scoop : après l'Iran et la Russie, la Chine cherche à assiéger l'Europe à travers l'Algérie

Après l’établissement de la présence affirmée de pays tels que l’Iran et la Russie dans la région stratégique de la mer Méditerranée, exerçant une influence considérable et exerçant une surveillance sur les activités maritimes de l’Union européenne et de l’OTAN, en partie grâce au soutien tacite du régime militaire en Algérie, la Chine cherche désormais à renforcer son empreinte dans cette région hautement disputée.
À cet effet, la Chine déploie une stratégie subtile mais persuasive pour influencer les décideurs algériens, en mettant en avant une offre tentante d’acquisition de navires de guerre chinois et de satellites associés. Cette démarche vise à convaincre les autorités algériennes, en particulier le chef d’état-major de l’armée algérienne, Saïd Chengriha, de préférer les équipements militaires chinois aux alternatives françaises.
L’ambassade chinoise en Algérie est au cœur de cette opération clandestine, utilisant tous les moyens disponibles pour présenter les avantages des navires de guerre chinois, notamment en termes de modernité, de fiabilité et de coût, afin de séduire Chengriha et d’influencer les décisions d’acquisition de la marine algérienne.
Des rencontres stratégiques entre Chengriha et les hauts responsables de l’industrie maritime militaire chinoise ont eu lieu en Algérie, où des discussions détaillées ont eu lieu sur les capacités de production, les caractéristiques techniques et les avantages des navires proposés. Les représentants chinois ont mis en avant les performances supposées des frégates chinoises, mettant l’accent sur leur modernité et leur adaptabilité aux besoins de la marine algérienne.
Dans cette lutte d’influence, la Chine cherche à prendre l’ascendant sur la France, qui propose également des équipements navals à l’Algérie. Parmi ces propositions françaises figure notamment un porte-hélicoptères d’attaque conçu par les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, une référence dans le domaine de l’ingénierie navale militaire française.
Cette compétition pour l’influence et les contrats militaires dans la région méditerranéenne reflète les enjeux géopolitiques complexes et les rivalités stratégiques entre puissances mondiales, avec des implications importantes pour la sécurité et la stabilité régionales.

  Un nouveau parti politique cherche à "faire des rois" lors des prochaines élections sud-africaines
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top