Economie

L’Égypte est la première en Afrique et la sixième au monde en matière de pisciculture

L'Égypte est la première en Afrique et la sixième au monde en matière de pisciculture

Aujourd’hui, le ministre de l’Agriculture et de la Réhabilitation des Terres, M. Marzouk Al-Qusair, a annoncé que l’Egypte occupe la première place en matière de pisciculture au niveau du continent africain et la sixième au monde dans ce domaine, et qu’elle occupe également occupe un rang avancé dans la production de poisson tilapia, Al-Quseir a souligné qu’il existe un grand nombre de projets nationaux géants dans le domaine de la pêche lancés par le président Abdel Fattah El-Sisi, qui ont à leur tour permis un essor majeur de la production.

Cela s’est produit lors d’une réunion tenue par le ministre de l’Agriculture avec le ministre des Ressources en eau et de la Pêche de la Gambie, Musa Drameh, pour discuter des moyens de renforcer la coopération conjointe entre les deux parties dans le domaine de la pisciculture, en présence du pouvoir exécutif. Le directeur de l’Autorité de protection des lacs et de développement des richesses, Hussein Farhat, et le superviseur des relations agricoles extérieures, Saad Musa, l’ambassadeur de Gambie en Égypte, Omar Jibril, dans un contexte connexe, lors de la réunion, Al-Quseir a affirmé la disposition de l’Égypte à fournir toutes les formes de soutien et de coopération conjointe à l’État de Gambie, notant que cela s’inscrit dans le cadre des directives du président Sissi visant à fournir toutes les formes de soutien aux frères de Gambie. le continent africain.

M. Marzouk a souligné le récent boom que l’Egypte a réalisé dans le domaine de la richesse halieutique et de son développement et dans le domaine de la pisciculture, car l’Egypte est sur le point d’atteindre l’autosuffisance en poisson, en plus d’exporter les excédents du marché local de certains types de poissons que l’Égypte excelle dans la production, le ministre de l’Agriculture a souligné les possibilités de coopération conjointe dans les domaines de la formation et du transfert d’expertise, et de formation des envoyés de l’État de Gambie sur la pisciculture, les technologies dans ce domaine, la pisciculture, la création d’écloseries et la santé des poissons, en dirigeant la préparation d’un mémorandum d’accord dans lequel les domaines de coopération proposés entre les deux pays seront identifiés pour commencer immédiatement sa mise en œuvre.

  Conclusion des activités du Forum mondial annuel des Nations Unies sous le thème " Vers une Afrique durable”
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top