Economie

L’Afrique fait face à sa première récession en 25 ans au milieu de la pandémie Corona

Le continent africain a fait face à sa première récession économique en 25 ans en raison de l’impact de la pandémie de Covid-19, selon le rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.

Le rapport, intitulé «Construire l’avenir pour une reprise verte en Afrique», publié lundi, met en évidence la stratégie audacieuse du continent pour la reprise post-COVID-19.

Les résultats du rapport ont révélé que le continent faisait face à sa première récession en 25 ans, avec des pertes de production dues à Covid-19 estimées à 99 milliards de dollars américains.

Le rapport indique que l’impact de la pandémie est exacerbé par les effets du climat sur la production économique, qui devrait entraîner des pertes annuelles comprises entre 3 et 5% du PIB d’ici 2030 selon le scénario du statu quo.

Le rapport appelait à l’assimilation de solutions fondées sur la nature aux niveaux national, régional et continental pour inspirer des politiques qui préservent les biens communs mondiaux.

Songwe a noté qu’avec l’impact de la pandémie de Covid-19 et les ralentissements économiques associés accompagnés de l’impact débilitant de la crise climatique, l’accent mis par l’Afrique sur la reprise devient plus important.

Selon le président de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, il est urgent de proposer des programmes d’aide financière, des investissements dans des infrastructures durables et des incitations financières structurelles pour soutenir la transition attendue vers une économie verte et bleue.

Le rapport cherche à mobiliser un soutien pour les stratégies d’économie verte et bleue en Afrique et à mobiliser des ressources pour renforcer les mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique sur le continent au lendemain de la pandémie de Covid-19.

  Tunisie…Déficit de la balance commerciale de 3,25 milliards de dollars pour les 5 premiers mois

Pour mieux reconstruire l’Afrique, le rapport s’est concentré sur une vision continentale de la manière dont les partenariats de collaboration qui rassemblent les partenaires de développement, les agences multilatérales, le secteur privé et les organisations internationales et non gouvernementales peuvent renforcer le programme de restauration des moyens d’existence en Afrique bleue et verte.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top