Economie

La BAD lance un indice de référence mondial de 2,5 milliards de dollars échéant le 23 mars 2026

La BAD lance un indice de référence mondial de 2,5 milliards de dollars échéant le 23 mars 2026

La Banque africaine de développement a lancé et évalué une obligation de référence mondiale de 2,5 milliards de dollars à 5 ans échéant le 23 mars 2026, son premier indice de référence en dollars de l’année.

La nouvelle transaction représente le plus grand indice de référence mondial à 5 ​​ans jamais émis par la BAD, ainsi que son plus grand carnet de commandes réalisé pour une transaction de référence de 5 ans. Avec la clôture du carnet de commandes final de plus de 3,6 milliards de dollars (hors intérêts des Joint Lead Managers (JLM)) et la participation de 72 investisseurs, le succès de cette transaction de 5 ans est un vote clair de confiance des investisseurs dans le crédit AAA de la BAD. Les gestionnaires d’actifs mondiaux et les trésoreries bancaires ont été des contributeurs clés à la forte dynamique de l’opération et ont joué un rôle clé dans son succès, illustrant leur solide partenariat avec la BAD.

Le mandat de la BAD pour un indice de référence global en dollars de 5 ans a été annoncé le lundi 15 mars à 12 h 04, heure de Londres, avec des réflexions sur les prix initiaux (IPT) publiées à mi-swaps + zone de 6 points de base (pb). L’opération a bénéficié d’une forte demande des investisseurs dès le départ, car les indications d’intérêt (IOI) de la base d’investisseurs de haute qualité de la BAD se sont accumulées à un rythme rapide, dépassant 2,4 milliards de dollars (hors intérêts JLM) du jour au lendemain.

Les livres ont officiellement ouvert le lendemain matin le mardi 16 mars, à 8 h 09, heure de Londres. Sur le dos des IOI importants et de haute qualité, les prévisions de prix ont été révisées à mid-swaps + 5bps. Le carnet de commandes a continué de croître tout au long de la matinée, avec une demande des investisseurs approchant 3,4 milliards de dollars à 10h50, heure de Londres, ce qui a permis de fixer le spread à mid-swaps + 5bps. Ce niveau représente une nouvelle concession d’émission de seulement 1 pb par rapport à la juste valeur estimée.

  La BERD investit 100 millions de dollars dans une obligation verte égyptienne pour l'énergie solaire
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top