Economie

Les nations africaines sont invitées à adopter des solutions numériques pour se remettre économiquement du COVID-19

Les nations africaines sont invitées à adopter des solutions numériques pour se remettre économiquement du COVID-19

Les pays africains ont été exhortés à adopter des solutions numériques pour parvenir à une reprise économique après les effets de la pandémie de coronavirus.

S’exprimant lors d’un webinaire organisé par Konza Technopolis Development Authority (KoTDA), Présidente de la Division Afrique de l’Association internationale des parcs et zones scientifiques (IASP) et PDG d’Abuja Technology Village FZ Co, Nigéria, Mme Hauwa Yabani a souligné la nécessité d’utiliser la technologie et l’innovation. à la recherche de solutions aux défis auxquels le continent est confronté.

«La pandémie nous a montré l’importance des solutions numériques améliorées pour atténuer les crises comme mode de vie, en particulier pour un continent de plus de 1,3 milliard d’habitants. La transformation numérique présente une opportunité pour l’Afrique de fournir de la valeur de manière nouvelle, dépassant ainsi les trajectoires en développement du continent et accélérant ses progrès sociaux et économiques », a déclaré Mme Yabani.

Elle a ajouté: «La pandémie aurait causé l’échec d’environ 30% des petites entreprises, demandant ainsi des réponses à la question de savoir comment tirer parti de l’innovation pour survivre», ajoutant que ce n’est que grâce à des approches fondées sur l’innovation que le continent se remettra de la pandémie. La technologie, a-t-elle souligné, a continué d’émerger et l’adaptation des solutions numériques est plus importante que jamais, un développement qui n’est important que pour l’Afrique mais aussi pour le reste du monde.

La zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) créée par l’Union africaine (UA) en 2018 a formé un marché unique à l’échelle du continent pour les biens et services qui vise à promouvoir la circulation des capitaux et des personnes physiques sur le continent.

  Un grand scandale après une tentative de fraude aux élections africaines par l'Algérie et la complicité de l'Afrique du Sud

Le Forum a également été suivi par le PDG du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) de l’Union africaine (UA). Dr Samori Okwiya, PDG de KoTDA, ing. John Tanui, PDG du Botswana Innovation Hub, M. Alan Boshwaen, South Africa Innovation Hub et Adv. Pieter Holl et la PDG mondiale de l’IASP, Mme Ebba Lund. Les orateurs ont exhorté les pays à renforcer leurs collaborations et à utiliser les connaissances disponibles pour faire progresser les économies au milieu de la pandémie.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top