Politique

L’exposition d’une opportunité pour parvenir à un accord sur le barrage de la Renaissance

L’exposition d’une opportunité pour parvenir à un accord sur le barrage de la Renaissance

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a révélé, hier soir qu’il existe une opportunité de parvenir à un accord sur le barrage de la Renaissance, « si des intentions sincères sont fournies ».

Dans son entretien avec une chaîne locale, Shoukry a ajouté que l’Egypte « espère qu’il y aura une volonté politique du côté éthiopien de signer un accord sur le barrage de la Renaissance », il a souligné que «toutes les institutions étatiques réunies sont bien conscientes de la manière de traiter tous les scénarios possibles dans le dossier du barrage de la Renaissance», soulignant que ce dossier est «un problème existentiel pour l’Égypte».

Lors d’un symposium intitulé « L’avenir de l’eau en Égypte. Opportunités et défis » organisé par le Conseil des affaires égypto-canadien, le ministre égyptien des ressources en eau et de l’irrigation Mohamed Abdel-Ati a déclaré que l’Égypte souhaitait clairement achever les négociations, en mettant l’accent sur ses principes dans la préservation de ses droits d’eau et la réalisation du bénéfice pour tous Tout accord sur le barrage Renaissance.

Le ministre égyptien de l’irrigation a souligné la volonté de parvenir à un accord juridique juste et contraignant pour tout ce qui répond aux aspirations de tous les pays en développement.

« Le barrage de la Renaissance éthiopien et son impact sur les eaux du Nil est l’un des défis majeurs auxquels l’Égypte est actuellement confrontée, en particulier à la lumière des mesures unilatérales prises par la partie éthiopienne concernant le remplissage et l’exploitation du barrage de la Renaissance », a déclaré Abdel- Dit Aty.

Le ministre égyptien de l’Irrigation a souligné que les énormes répercussions négatives résultant de ces mesures unilatérales (prises par l’Éthiopie) ne seront pas acceptées par l’État égyptien.

  Algérie : Pourquoi la presse des généraux se focalise sur les sujets des pays voisins?

Cela vient après que le président égyptien Abdel Fattah El-Sissi a affirmé que «la question du barrage de la Renaissance est existentielle et affecte la vie de millions d’Égyptiens», rejetant la politique consistant à «imposer un fait accompli et ignorer les droits fondamentaux des peuples».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top