Economie

Les pays d’Afrique de l’Ouest signent un accord pour développer les infrastructures de télécommunications moderne

Les pays d'Afrique de l'Ouest signent un accord pour développer les infrastructures de télécommunications moderne

La commercialisation d’infrastructures de télécommunications transnationales alternatives est désormais une réalité en Afrique de l’Ouest suite à un partenariat public-privé, entre la Manantali Energy Management Company (SOGEM) et le Consortium Envol Technology / Sonatel.

Suite à un appel d’offres international, attribué le 24 novembre 2020, la SOGEM et le consortium Envol Technology / Sonatel ont récemment signé un contrat de partenariat pour l’exploitation du câble de garde en fibre optique (CGFO) du réseau électrique SOGEM / OMVS, traversant le Mali, la Mauritanie , Sénégal et à moyen terme, Guinée.

Cet accord facilitera l’accès à Internet des utilisateurs des États membres de l’OMVS, tant en termes de tarifs qu’en termes de territoire.

En mettant les surcapacités de son réseau Fibre Optique à la disposition des fournisseurs d’accès Internet des Etats membres, la SOGEM est fidèle au Programme Prioritaire de Télécommunications de la CEDEAO qui vise à développer une infrastructure de télécommunications régionale moderne et fiable à très haut débit.

Ce réseau constitue une contribution majeure à la croissance de l’internet dans la région en soutenant l’écosystème des TIC, par l’égalité d’accès entre les pays et stimulera l’économie numérique, en répondant aux besoins de connectivité et d’augmentation du trafic dans la région.

La SOGEM poursuivra sa contribution à un meilleur accès numérique aux territoires en mutualisant les investissements importants, actuels et futurs réalisés par les États.

La société IKASIRA est le partenaire opérateur de gros composé d’Envol Technology et de Sonatel, en tant qu’opérateur de l’infrastructure de télécommunications de la SOGEM, il appliquera un catalogue de services favorisant l’accès au plus grand nombre de fournisseurs d’accès Internet en leur proposant des services de transport et de transit IP qui permettront aux FAI de bénéficier d’offres très adaptées.

  Le Soudan est prêt à un accord intérimaire conditionnel sur le barrage de la Renaissance
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top