Economie

Dangote Sugar investit 700 millions de dollars pour stimuler la production au Nigéria

Dangote Sugar investit 700 millions de dollars pour stimuler la production au Nigéria

Avec une importation annuelle nationale de plus de 337 millions de dollars, la direction de Dangote Sugar Refinery Plc a déclaré son engagement irrévocable envers la politique d’intégration en amont (BIP) du gouvernement fédéral pour inverser la tendance et rendre le Nigéria autosuffisant dans la production de sucre.

La société qui engage plus de 700 millions de dollars dans ses projets sucriers a déclaré aux membres en visite de la Chambre d’assemblée de Nasarawa que les investissements de la société dans le sucre révolutionneraient l’économie de l’État et soulèveraient sa population, car d’autres infrastructures axées sur les personnes viendraient avec les projets sucriers, les législateurs de l’État ont félicité le groupe Dangote pour le choix de l’État pour le projet et le rythme accéléré avec lequel le projet était exécuté malgré des retards occasionnels dus à des désaccords communautaires.

Le Nigéria est l’un des plus grands importateurs de sucre de l’Afrique subsaharienne après l’Afrique du Sud, mais la direction de Dangote Sugar a assuré aux législateurs qu’au moment où l’entreprise achèverait pleinement ses projets sucriers à Nasarawa et à Adamawa dans le cadre du BIP, la nation serait sauvée de plus de la moitié du forex dépensé annuellement pour les importations de sucre.

Le directeur général du projet d’intégration en amont, Dangote Sugar, M. John Beverley a déclaré que lorsque l’usine serait pleinement opérationnelle, elle aurait la capacité de broyer 12000 tonnes de canne par jour (tcd), tandis que 90 MW d’énergie seraient générés pour les deux utilisatiLe Président et les membres de son équipe, qui ont été conduits autour du projet d’intégration en amont de 78 000 hectares de la société dans la zone de gouvernement local de Tunga Awe, ont félicité le président de la société. Ahaji Aliko Dangote pour le projet gigantesque disant «voir c’est croire».

  AGRA et ACTESA élaborent des SOP pour améliorer le commerce régional des semences de cultures vivrières de base
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top