Politique

Procureur général français: les allégations du rôle de Paris dans le génocide au Rwanda sont sans fondement

Procureur général français: les allégations du rôle de Paris dans le génocide au Rwanda sont sans fondement

Le bureau du procureur général français, Remy Eats, a déclaré dans un communiqué qu’il n’y avait aucun fondement pour des poursuites concernant les allégations selon lesquelles les forces françaises auraient été impliquées dans les massacres commis au Rwanda en 1994. Ces massacres ont entraîné le meurtre d’environ 800 000 personnes, la plupart d’entre eux de la minorité tutsie. Et en mars dernier, le Rwanda a publié un rapport accusant la France de savoir que des préparatifs de génocide avaient lieu dans le pays avant que cela ne se produise.

Le bureau du procureur général français a déclaré lundi qu’il n’y avait aucune base pour des poursuites pour les allégations selon lesquelles la France aurait fermé les yeux sur le génocide rwandais de 1994, le procureur en chef de la France, Rémy Eats, a déclaré dans un communiqué que les enquêtes menées par les autorités françaises n’avaient prouvé aucune complicité des forces françaises dans les massacres orchestrés par le gouvernement rwandais dirigé par les Hutus.

Depuis le génocide, les critiques du rôle français ont déclaré que le président français de l’époque, François Mitterrand, n’avait pas réussi à empêcher le génocide ni à soutenir le gouvernement dirigé par les Hutu.

Le mois dernier, le Rwanda a publié un rapport disant que la France était au courant des préparatifs du génocide au Rwanda avant le génocide, entre avril et juillet 1994, quelque 800 000 personnes ont été tuées, la plupart appartenant à la minorité ethnique tutsie, mais certains Hutus modérés ont également été tués.

  Le Congo et le Rwanda conviennent au sommet d'Angola de désamorcer les tensions
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top